Qu’est-ce le programme Argo ?

En 2000, le programme international d'observation Argo a été lancé par la Commision Océanographique Intergouvernmentale et l'Organisation Modiale de la Métorologie, pour observer la température et la salinité in situ de l'océan global, afin de surveiller la variabilité de l'océan et de comprendre son rôle dans le climat. Pour atteindre cet objectif scientifique, il fallait fournir en temps quasi réel des profils de paramètres physique de l'océan tous les 10 jours avec un échantillonage de 3x3 degrés de l'océan global. Cela correspond à environ 3000 flotteurs opérant en permanence en mer. Compte tenu de la technologie des flotteurs autonomes disponible au début du programme en 2000, les paramètres étaient limités à la température et à la salinité,  et la profondeur d'échantillonnage était limitée aux 2000 premiers mètres de la colonne d'eau. Enfin la zone d'échantillonnage était limitée à l'océan ouvert, hors mers marginales et hautes latitudes. Il a fallu environ 8 ans à la communauté internationale pour atteindre cet objectif d'échantillonnage (de 2000 à fin 2007). Ensuite, plus de dix ans plus tard (2018), plus de 2 millions de profils de qualité contrôlée ont été fournis, produisant en une décennie le nombre de profils jamais réalisés dans l'histoire de l'océanographie. En plus de l'augmentation importante de la quantité de données de haute qualité, les biais déchantillonnages histroriques dans l'hémisphère nord et le zones côtières ont considérablement été réduits, rendant l'échantillonnage de l'océan global beaucoup plus uniforme. Argo a également corrigé un biais saisonnier majeur dans l'échantillonnage, en particulier dans les océans sub-polaires. Il n'est donc pas surprenant que le programme Argo soit maintenant l'épine dorsale du Système mondial d'observation de l'océan (GOOS) in situ et révolutionne ainsi notre vision et notre compréhension de l'océan de manière inattendue jour après jour.

Déploiement d'un flotteur Argo

Le programme international Argo vise à construire et à maintenir un réseau mondial d'observation de l'océan en temps réel de mesures in situ intégré à d'autres systèmes d'observation de la Terre afin de:

  • Observé la variabilité de l'océan et du climat de l'échelle saisonnière à décennale et pour observer le changement climatique des océans. Cela comprend les changements régionaux et mondiaux de la chaleur océanique, le contenu en eau douce, la hauteur stérique de la surface de la mer et la circulation océanique à grande échelle.
  • Fournir des observations in situ pour l'étalonnage et de la validation des mesures satellites
  • Fournir des observations pour initialiser et contraindre les simulations de modèles numériques et les systèmes opérationnels de prévision océanique.
  • Promouvoir de nouveaux paramètres et sites d'observation (paramètres biogéochimiques, couches plus profondes, hautes latitudes, mers marginales) afin de favoriser l'émergence d'un réseau interdisciplinaire de mesure in situ (physique, biogéochimique, ...) et remplir faire évoluer la mission core-Argo.

Réseau mondial des flotteurs Argo