Projet Interreg Atlantic MONITOOL

Projet européen Interreg Atlantic MONITOOL : de nouveaux outils pour surveiller la contamination chimique des eaux côtières marines dans le contexte réglementaire européen de la directive-cadre sur l’eau

logo Interreg Atlantic MONITOOL projectlogo Interreg Atlantic MONITOOL project

logo Interreg Atlantic Arealogo Interreg Atlantic Area

La protection des eaux continentales ou côtières est encadrée en Europe par la directive-cadre sur l'eau (DCE), une réglementation obligatoire pour tous les membres de l'Union européenne. Son objectif est d’atteindre une bonne qualité environnementale des eaux. Dans ce cadre, un programme de surveillance suit l’évolution de l’état des eaux. C’est un maillon essentiel de la DCE, mais dans de nombreux cas, il est très difficile, voire impossible, d’utiliser les techniques de détection utilisées habituellement (détection dans l’eau ou dans les mollusques). Le projet MONITOOL souhaite aider à trouver des solutions de substitution précises, fiables, simples et rentables.

L’objectif principal de MONITOOL est de répondre aux exigences de la DCE en matière d’évaluation et de surveillance de l’état chimique des eaux marines en proposant une méthode de détection basée sur des dispositifs d’échantillonnage passif adaptés au contexte réglementaire de la DCE.

MONITOOL vise à fournir une base de données robuste des concentrations de métaux dissous et labiles dans les eaux de transition (estuaires) et côtières pour adapter les normes existantes de qualité environnementale (« NQE ») à des dispositifs d'échantillonnage passif.

Au cours du projet MONITOOL seront effectués en parallèle, en plusieurs zones de l’Atlantique, le déploiement d’échantillonneurs de type DGT et des prélèvements d’échantillons d’eau. Les analyses permettront ensuite de déterminer des concentrations en métaux en vue de déterminer de nouvelles normes (« NQE-DGT ») appropriées pour les métaux détectés avec les échantillonneurs passifs DGT.

Implication de l’Ifremer

Plusieurs laboratoires de l'Ifremer sont impliqués dans le projet Monitool : ARC (RBE/BE), LBCM (BE), LERN, LER BO, LERMPL & LERPC.

Comme les autres partenaires du projet, l'Ifremer participe au déploiement de DGT réalisés en parallèle aux prélèvements quotidiens d’eau. Cinq sites sont échantillonnés en 2018, lors des deux campagnes d'échantillonnage : Port-en-Bessin, Sillon des Anglais (Rade de Brest), Saint-Nazaire, Saumonard et Fontenelles (estuaire de la Charente).

L'Ifremer est en charge de l'analyse des DGT pour l'ensemble du projet Monitool, de l'organisation d'un essai interlaboratoire avec l’ensemble des partenaires. L'Ifremer est également en charge du Work Package (WP) d'adaptation et d'évaluation de l'état chimique des NQE, qui vise à fournir une méthodologie pour déterminer comment les résultats de DGT pour le nickel, le plomb et le cadmium peuvent être utilisés dans un contexte réglementaire pour évaluer la qualité des masses d'eau. 

Les résultats de ce volet devraient avoir un impact sur la politique européenne de la DCE, mais également pour la directive-cadre stratégie milieu marin / DCSMM (la norme[IAINP01]  DGT-EQS peut également être utilisée pour l’évaluation de l’état environnemental en relation avec le descripteur 8 de la DCSMM « concentrations de contaminants dans les eaux côtières »).

Les métaux prioritaires à étudier sont: le cadmium, le nickel et le plomb, mais d'autres, tels que l'aluminium, l'argent, le cobalt, le cuivre, le chrome, le fer, le manganèse et le zinc seront également pris en compte.

Partenaires : Dublin City University (Leader), Instituto Tecnológico de Canarias, Instituto Português do Mar e da Atmosfera, AZTI, Institut Français de Recherche pour l’ Exploitation de la Mer, Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science, Università degli Studi di Cagliari, Instituto Superior Técnico, The Scottish Government, Foras na Mara, Consejo Insular de Aguas de Gran Canaria, Viceconsejería de Medioambiente del Gobierno de Canarias, Scottish Environment Protection Agency, Environmental Protection Agency, Agence Française pour la Biodiversité, Agencia Vasca del Agua, Agência Portuguesa do Ambiente.

MONITOOL PROJECT - De nouveaux outils pour surveiller l’état chimique dans les eaux de transition et les eaux côtières dans le cadre de la DCE - est cofinancé par le programme Interreg Atlantic Area (2014-2020) et dure trois ans, de juillet 2017 à juin 2020.