Unité Recherche et Développements Technologiques

L’unité Recherche et Développements technologiques (RDT) contribue aux développements technologiques nécessaires à l’exploration et l’exploitation durable des océans et à la surveillance de l’environnement depuis le littoral jusqu’aux grandes profondeurs.

Elle assure la complémentarité nécessaire entre une recherche technologique "amont" et les développements "aval" qui permettent des transferts technologiques aux équipes scientifiques et aux industriels.

Organisation de l’unité Recherche et développements technologiques

L'unité Recherche et Développements technologiques comprend 2 laboratoires et un service :

  • le Laboratoire Comportement des structures en Mer (LCSM) mène des recherches sur l'hydrodynamique des engins sous-marins et des nouveaux concepts offshore.
  • le Laboratoire Détection, Capteurs et Mesures (LDCM), cherche à améliorer la compréhension des phénomènes aux interfaces matériaux/milieu marin, étudie des systèmes de mesure des environnements marins et sous-marins et s’intéresse aux nouvelles techniques d’analyses chimiques et physiques transposables en mer.
  • le Service Ingénierie et Instrumentation Marine (SI2M) conçoit et met au point des équipements et des instruments destinés à l'observation, à la surveillance, à la mesure in situ et au prélèvement des océans, dans le cadre de projets de recherche, de projets d'exploration scientifique et de l'océanographie.

Les axes de recherche de l’unité Recherche et Développements Technologiques

L’unité mène des recherches, études et développements expérimentaux et numériques avec pour objectif de :

  • contribuer à l’exploitation durable des ressources marines minérales et des énergies renouvelables, en partenariat avec l'industrie, les organismes et les associations professionnelles concernés,
  • innover sur des technologies récentes ayant un fort impact sur la compréhension des processus géologiques des fonds océaniques,  l’identification des ressources minérales et énergétiques, ou encore l’observation de l’océan global pour l’étude et la prévision du climat, pour ne citer que quelques exemples,
  • adapter à l’environnement marin des équipements, matériaux et structures, connaître et améliorer leur comportement et introduire des innovations.

L’unité réalise ainsi un travail continu en amont, sur les principaux thèmes de recherche (comportement des matériaux et des structures, énergies marines renouvelables, systèmes de mesure in situ, observatoires sous-marins…) et sur des problématiques nouvelles (développement de biocapteurs, analyse chimique in situ, échantillonneurs passifs). Elle met en place les collaborations nécessaires avec le milieu de la recherche, en France et à l'étranger, notamment au niveau européen. A partir des actions de recherche menées dans d'autres secteurs, elle intègre les innovations nécessaires aux développements technologiques qu'elle réalise.

Pour mener à bien ses travaux, l’unité de recherche dispose de moyens d’essais et d’équipements spécifiques : bassins d’essais (Infrastructure de Recherche THeoREM), caissons hyperbares instrumentés, plateaux techniques de chimie analytique, d'optique, de spectroscopie vibrationnelle, de microbiologie, de biologie moléculaire, laboratoires de métrologie et de corrosion marine, moyens d’essais mécaniques, enceintes climatiques, station d’essais en mer au centre de Brest, et la veine de circulation au centre de Boulogne-sur-Mer. Elle est chargée de leur gestion, de leur modernisation et de leur valorisation.