Unité Biogéochimie et Écotoxicologie

L'unité Biogéochimie et Écotoxicologie (BE) mène des activités de recherche, d’observation et d'expertise afin de produire des connaissances sur les processus d'accumulation et transfert des contaminants dans la chaîne trophique et sur les effets biologiques des contaminants chimiques dans l’écosystème marin.

Organisation de l’unité Biogéochimie et écotoxicologie

L'unité de recherche Biogéochimie et Écotoxicologie, située à Brest, Nantes et Toulon, est composée d'une  cellule d'expertise du risque chimie et d'une cellule d'observation - Cellule mixte Ifremer-Inéris d'Analyse du risque chimique (ARC) - et de trois laboratoires thématiques :

  • les deux laboratoires Biogéochimie des Contaminants Métalliques (LBCM) et Biogéochimie des Contaminants Organiques (LBCO) sont respectivement spécialisés dans l’analyse chimique et l’étude du comportement biogéochimique des métaux traces et des métalloïdes ainsi que des contaminants organiques dans les différents compartiments des écosystèmes marins. Un intérêt particulier concerne les processus de transfert des contaminants chimiques dans la chaîne trophique;
  • le laboratoire Écotoxicologie (LBEX) développe une activité de recherche ciblée sur l'étude des mécanismes de  génotoxicité et reprotoxicité ainsi que sur la biodiversité des populations phytoplanctoniques exposées aux multiples stress chimiques.

L’unité intègre également la Coordination du réseau d'observation de la qualité du milieu marin (ROCCH)

Les axes de recherche et compétences de l’unité Biogéochimie et Écotoxicologie

Le projet de l'unité BE s'intitule : Comportements biogéochimiques des contaminants chimiques dans les écosystèmes marins, de leur transfert dans les réseaux trophiques et de leurs effets biologiques.

Deux axes de recherche structurent le projet de l'unité Biogéochimie et écotoxicologie :

  • Axe 1 : Sources, devenir des contaminants à l'échelle de l'individu, puis effets biologiques sur le cycle de vie des organismes
  • Axe 2 : Observation à long terme et risque chimique

Dans ce cadre, les missions de l’unité sont nombreuses :

  • elle fournit les bases d'information et les outils scientifiques et les données nécessaires à l’évaluation des impacts et des risques écologiques liés à la contamination chimique, afin de promouvoir une gestion durable et intégrée des zones côtières ;
  • elle apporte un soutien et une expertise en matière de stratégie de surveillance des contaminants chimiques dans le cadre de la Directive Cadre sur l'Eau (DCE) et la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (DCSMM). Elle pilote la mise en œuvre scientifique de descripteur 8 « Contaminants chimiques et effets biologiques » ;
  • elle coordonne, met en œuvre et valorise le programme du ROCCH ;
  • elle dispose d'une capacité d'expertise chimique en cas de pollutions accidentelles et chroniques ;
  • elle assure une activité opérationnelle d'analyse du risque chimique en milieu marin et apporte son soutien aux Laboratoires Environnement Ressources (LER) de l'Ifremer, ainsi qu'aux administrations de tutelle et aux diverses instances nationales et européennes et internationales ;
  • elle contribue à la diffusion des connaissances en biogéochimie et écotoxicologie marines.