Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale

Le Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale (LOPS) a pour objectif de documenter l’état de l’océan et sa variabilité, pour une meilleure compréhension des processus physiques et biogéochimiques expliquant la circulation océanique, la structuration des écosystèmes pélagiques et les états de surface observés.

Organisation du LOPS

Le Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale (LOPS) a vu le jour le 1er janvier 2016. Il est issu de la fusion de l'Unité Mixte de Recherche Laboratoire de Physique des Océans avec le Laboratoire d'Océanographie Spatiale et des océanographes physiciens de l’unité DYNECO. Il est composé de quatre équipes de recherche et du service Technique d'Observation In Situ.

Cette Unité Mixte de Recherche (UMR) associe l'Université de Bretagne Occidentale (UBO), l'Ifremer, l'Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) du CNRS, le département Océan de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle fait également partie de l'Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), école interne de l'UBO  et Observatoire des Sciences de l'Univers (OSU).

Les axes de recherche du LOPS


Le LOPS développe et participe à des programmes de recherche en océanographie qui contribuent au développement des connaissances  sur le fonctionnement de l'océan et de son rôle dans le climat à différentes échelles d'espace et de de temps, en particulier en s'impliquant dans :

  • le suivi et l'analyse de la variabilité dans un contexte de changement climatique. Il s'appuiera sur le programme Argo et des campagnes à la mer dédiées, du large aux régions côtières, y compris en Arctique et sur les côtes métropolitaines et africaines.
  • un travail spécifique sur l'interface air-mer, pour mieux comprendre les observations spatiales de salinité, courants, flux air-mer, mais aussi mieux prévoir les phénomènes extrêmes, au large comme à la côte. Ce travail s'appuiera en particulier sur l'exploitation des missions spatiales SMOS, Sentinel 1A & 1B, CFOSAT, SWOT.

Les quatre équipes de recherche adressent les thématiques suivantes avec de nombreuses interactions entre elles notamment à travers des axes transverses de recherche sur les données, les outils de modélisation numérique et l'océanographie polaire :

  • Océan côtier : étude des échanges océan-atmosphère en zone côtière, de l’évolution des systèmes côtiers dans le contexte du changement climatique, de la dynamique des processus en mers côtières et régionales, etc.
  • Océan et climat : diagnostic de la variabilité et des tendances de l'état de l'océan (circulation océanique, propriétés des masses d’eau), compréhension des processus et leur représentation dans les modèles d’océan, rôle de la variabilité de l’océan physique sur les cycles biogéochimiques, etc.
  • Interaction d’échelles océaniques : étude de la variabilité régionale, saisonnière et interannuelle dans le Pacifique nord, étude de la variabilité décennale de la circulation océanique Atlantique, dynamique des courants, méthodes de diagnostic de la dynamique 3D à haute résolution à partir de capteurs satellitaires, dynamique des mers marginales (mer Méditerranée, golfe Persique, mer Rouge), etc.
  • Océanographie spatiale et interface air-mer : étude de la physique de l’interface air-mer, de la dynamique des glaces de mer, mesure de la salinité de surface et son rôle dans le cycle de l’eau, évènements extrêmes (cyclones et houles extrêmes).

Le LOPS est également animateur ou co-animateur de 2 axes du Labex Mer : « La machine océan à haute résolution » et « Efficacité de la pompe biologique de carbone ».