Campagne “Guaymas Tectonics and Biosphere 385” du programme IODP (2019)

Du 16 septembre au 16 novembre 2019, Laurent Toffin chercheur microbiologiste écologue à l’Ifremer embarque pour la campagne “Guaymas Tectonics and Biosphere” du programme International Ocean Discovery Program (IODP). Son objectif ? Etudier les communautés microbiennes souterraines dans le Golfe de Californie et améliorer les connaissances sur les conditions de vie de la biosphère profonde.

Le navire foreur américain Joides Resolution va prélever des carottes de roches et de sédiments sous le plancher océanique dans le Bassin de Guaymas situé dans le Golfe de Californie, au large du Mexique. Ce site est particulièrement remarquable pour deux raisons :

  • la proximité d’écosystèmes sédimentaires soumis à la fois à des migrations de fluides froids et chauds
  • et la transformation haute-température de la matière organique en pétrole. Il est donc intéressant de rechercher des microorganismes adaptés à ces écosystèmes et capables de dégrader les hydrocarbures comme sources carbone.

Explorer la terre sous la mer

Le programme IODP explore les entrailles de notre planète depuis plus de 50 ans. Initié en 1968, sous le nom de Deep Sea Drilling Project, ce programme affichait alors l’ambition un peu folle de percer la croûte terrestre pour atteindre le manteau de notre planète. Cet objectif utopique a rapidement été revu quand les scientifiques ont réalisé que la technologie du forage et des puits de profondeur plus modeste permettaient d’éclairer de nombreuses hypothèses sur la formation et la structure de notre Planète. Depuis, le programme s’est internationalisé (23 nations y sont représentées), a été rebaptisé International Ocean Discovery Program en 2013 et a permis de prélever (en plus de 350 campagnes) des carottes de roches et de sédiments dans les fonds marins du monde entier, parfois à de très grandes profondeurs.

Des bactéries dans les profondeurs du plancher océanique

A bord du Joides Resolution, Laurent Toffin, chercheur microbiologiste écologue au laboratoire de Microbiologie des Environnements Extrêmes, s’intéresse aux bactéries qui seront prélevées lors des forages. En effet, au sein même de la roche, profondément sous les fonds marins, vit une grande diversité de communautés microbiennes aux caractéristiques physiologiques singulières.

Chaque semaine, il nous invite à découvrir son domaine de recherche et le quotidien de la campagne.

Photo prise en microscopie électronique de l’espèce microbienne Methanopyrus kandleri.

Micro-organismes extrêmophiles du Bassin de Guaymas.

Présentation d'un microorganisme qui détient le record de vie à haute température.

Test d'abandon du navire

Journée type du chercheur microbiologiste à bord du Joides Resolution

Laurent Toffin vous révèle la vie à bord en détail. Suivez sa journée type lors de cette campagne.

Trépan de type APC (Advanced Piston Core)

Tour d’horizon du Joides resolution et la vie d’une carotte de sédiment

Le Joides Resolution est spécialement équipé pour réaliser des forages carottés profonds en pleine mer. Et une fois les carottes de sédiments sur le pont, toute une série d'analyse les attend.

Faible densité cellulaire : combien de cellules voyez-vous ?

Les bactéries hyperthermophiles subissent aussi la pression

Les bactéries présentes dans les fonds marins résistent parfois à une pression et une température très élevées. Explications.