France relance

Pour amortir le choc de la pandémie de COVID 19 sur l’économie française, le Gouvernement a mis en place des mesures de soutien inédites destinées à redresser l’activité, un programme baptisé France Relance. L’Ifremer en tant qu’établissement public de recherche est éligible à ce plan et profite de crédits supplémentaires de l’Etat pour le financement de projets, en cours ou à venir. Découvrez tous les projets de l’Ifremer bénéficiaires du fonds France Relance.

France Relance, qu’est-ce que c’est ?

Lancé le 3 septembre 2020 par le Premier Ministre, France Relance est un plan exceptionnel de soutien à l’économie française, fragilisée par la crise du COVID. Il vise une refondation économique rapide et durable du pays autour de trois leviers principaux : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Particuliers, entreprises, collectivités territoriales et administrations peuvent bénéficier de ces mesures. Une enveloppe spécifique est destinée à l’enseignement supérieur et à la recherche et une autre concerne plus particulièrement le secteur maritime.

 

Les chiffres clés du plan de relance

 100 milliards d’euros

1/3 du budget annuel de l’Etat

6,5 milliards d’euros pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation

 650 millions d’euros pour le secteur maritime

50 millions d’euros pour la pêche et l’aquaculture durable

En savoir plus

Quels sont les projets de l’Ifremer financés ?

A l’Ifremer, trois types de projets bénéficient ou pourront bénéficier des crédits supplémentaires alloués par l’État au titre des volets écologie et compétitivité, inscrits comme axes prioritaires de ce plan. Seront ainsi aidés les projets de rénovation immobilière qui répondent à une forte exigence écologique, les initiatives de soutien à la préservation de l’emploi en recherche et développement et les projets qui visent le renforcement d’un modèle de pêche et d’aquaculture durable.

Treize projets initiés par l’Ifremer ont ainsi obtenu le financement de France Relance à hauteur de de 7 millions d’euros.

La mesure de préservation de l’emploi en recherche et développement est une mesure phare du plan de relance : elle vise à renforcer les liens entre la recherche publique et les entreprises tout en préservant les compétences nationales en R&D.

Le secteur maritime n’est pas oublié dans le plan de relance. Pour accompagner les filières pêche et aquaculture sur le chemin d’un modèle plus vertueux, le ministère de la Mer mobilise 50 millions d’euros sous la forme d’appels à projets.