Appel à Manifestation d’Intérêt « développement de services marins et maritimes basés sur les données spatiales utilisant la technologie IoT Kinéis »

Lancement : 12 mars 2021
1ère session - Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 14 mai 2021 - 14h

Répondre à l'appel à manifestation d'intérêt

Un peu d’histoire : du système Argos à l’Internet des Objets (IoT)

Dans les années 1980, la société CLS et le CNES ont inventé l’Internet des objets (IoT) spatial avec le système Argos. CLS était ainsi en mesure de localiser et de connecter des objets par satellites bien avant l’avènement du GPS et de Galileo.

L’Ifremer a accompagné le développement de la société CLS pendant plus de 30 ans dans son usage du spatial au service de la planète. Début 2020, après plusieurs années de croissance et de développement, l’actionnariat de CLS — dont l’Ifremer détenait 14 % aux côtés d’Ardian (32 %) et du CNES (54 %) — a évolué. L’Ifremer a ainsi cédé ses parts à CNP et a investi dans la société Kinéis, nouvel opérateur de connectivité globale.

A travers sa contribution à Kinéis, l’Ifremer participera au déploiement à l’horizon 2023 de la première constellation de nanosatellites dédiée à l’internet des objets. En complémentarité du service délivré depuis plus de 40 ans par le système Argos aux communautés scientifiques et environnementales, ce nouveau système à la pointe de la connectivité spatiale contribuera à mieux connaitre l’océan, à protéger sa biodiversité et ses écosystèmes, à gérer durablement ses ressources et ses usages.

Au-delà de son entrée au capital de Kinéis en 2020, l’Ifremer souhaite développer des applications de référence utilisant les technologies proposées par Kinéis dans le domaine de l’IoT marin. C’est toute l’ambition du présent appel à manifestation d’intérêt (AMI) que l’institut lance aujourd’hui dans le cadre de son plan d’investissement scientifique exceptionnel et de sa politique de partenariat et de transfert pour l’innovation.

Un AMI pour créer de nouveaux services marins et maritimes basés sur les données spatiales utilisant la technologie IoT Kinéis

L’Appel à manifestation d’intérêt « Développement de services marins et maritimes basés sur les données spatiales utilisant la technologie IoT Kinéis » est lancé par l’Ifremer le 12 mars 2021 avec le soutien des deux pôles de compétitivité Mer Méditerranée et Mer Bretagne-Atlantique.

Il vise le développement de solutions de référence pré-opérationnelles utilisant la technologie Kinéis dans les domaines d’actions et de compétences de l’Ifremer, en lien avec l’évolution de la connaissance et des usages des océans dans un contexte de développement de l’économie bleue.

Les projets innovants attendus devront être portés par un consortium impliquant a minima une équipe scientifique de l’Ifremer et un partenaire socio-économique sur une durée maximum de 24 mois. Le niveau minimal de TRL (Technology Readiness Level) atteint en fin de projet sera de 5.

Pour toute demande de mise en relation en vue de la construction de consortia, les partenaires économiques et les équipes de l’Ifremer pourront s’adresser à : iot@ifremer.fr 

L’objectif de l’Ifremer est de soutenir entre 5 et 8 projets sur la période 2021-2023, au travers de 4 sessions de propositions du présent AMI.

A la clé pour les lauréats !

L’Ifremer mettra en place pour chaque projet lauréat une convention de partenariat. Sur la base des dépenses éligibles, l’aide maximum attribuable aux partenaires socio-économiques est plafonnée à :

  • 100k€ par partenaire individuel
  • 150k€ par consortium (hors coûts internes des équipes de l’Ifremer).

Chaque projet lauréat se verra remettre au démarrage un minimum de 2 kits de développement Kinéis, qui comprennent notamment :

  • une carte d’évaluation Arduino,
  • plusieurs modules Kinéis,
  • un support technique forfaitaire de de 2.5 jours par projet,
  • un accès aux données illimité pendant 24 mois à la plateforme Argos Web/Kinéis et un Airtime illimité avec stratégie adaptée pour chaque cas d’usage.

application/pdf Présentation technique Kinéis

Un webinaire est programmé pour introduire la technologie Kinéis et répondre aux questions techniques et relatives à l’AMI. Il sera enregistré et mis en ligne sur cette plate-forme du Pôle Mer Méditerranée.

Calendrier de la première session de l’AMI

Quatre sessions de dépôts des dossiers de candidature sont programmées en 2021 et 2022.

Le calendrier de la première session de l’AMI est le suivant :

  • Première réunion d’information en format Webinaire : 23 mars 2021 de 14h à 16h → Inscrivez-vous jusqu’au 21 mars 2021.
  • Date limite de dépôt du dossier de candidature : 14 mai 2021 à 14h00
  • Annonce des lauréats : juillet 2021

NB : les trois autres sessions se dérouleront : à l’automne 2021, au 1er trimestre 2022, à l’automne 2022.

Répondre à l'appel à manifestation d'intérêt

 Pour en savoir plus sur l’AMI, contactez : ami-ifremer_kineis@polemermediterranee.com

 

____________

À propos de l’IFREMER

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, produit des expertises et crée des innovations pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, partager les données marines et proposer de nouveaux services à toutes les parties prenantes.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

→ Consulter le site internet de l'Ifremer

À propos de Kinéis

Créée en 2018, Kinéis est un opérateur satellitaire et un fournisseur de connectivité globale. L’entreprise hérite des quarante ans d'expertise du système Argos, fondé par le CNES (Agence spatiale française) et opéré historiquement par CLS (Collecte Localisation Satellites), pour développer une technologie fiable donnant facilement accès à des données satellitaires utiles. En vue de simplifier et de multiplier les usages des professionnels et des particuliers, Kinéis localise et connecte des objets où qu’ils se trouvent sur la planète. Ce faisant, elle déploie toutes ses capacités d’innovation technologique à réunir le New Space et l’IoT.

En 2020, Kinéis a levé 100 millions d’euros (CLS 32 %, CNES 26 %, Bpifrance 20 %, Ifremer, Thalès, HEMERIA, CELAD, BNP Paribas Développement, ETHICS Group, MJKD, Consuls Développement, Invest Marel, et autres.) et réalisé un CA de 7 millions d’euros (+ 40 % par rapport à 2019). En 2021, Kinéis intègre le programme French Tech Next 40.

→ Consulter le site internet de Kinéis

À propos du Pôle Mer Méditerranée et du Pôle Mer Bretagne Atlantique

Créés en juillet 2005 par l’Etat, les pôles de compétitivité, jumeaux, Mer Méditerranée et Mer Bretagne Atlantique coordonnent leurs actions au-delà de leurs territoires sur 6 domaines d’actions stratégiques recouvrant tous les marchés de l’économie maritime et littorale, en cohérence avec les enjeux européens.

  • Défense, sûreté et sécurité maritimes
  • Naval et nautisme
  • Ressources énergétiques et minières marines
  • Ressources biologiques marines
  • Environnement et valorisation du littoral
  • Ports, logistique et transport maritime

Les Pôles Mer prennent en compte l’évolution des marchés et les enjeux identifiés dans les stratégies et schémas d’innovation de leurs écosystèmes régionaux, nationaux internationaux ainsi que les priorités définies en commun avec les filières dont ils relèvent (industriels de la mer, énergies, sécurité, spatial…). Accélérateurs de transitions ils partagent des ambitions communes sur les enjeux transverses de la transition écologique et de la transformation numérique de l’économie bleue.

Ils assistent l’Ifremer dans la mise en œuvre de cet AMI et dans sa promotion auprès de leurs adhérents (environ 700) et de leurs écosystèmes.

→ Consulter le site internet du Pôle Mer Méditerranée

→ Consulter le site internet du Pôle Mer Bretagne Atlantique