Les plus grands experts de l'océan présentent leurs recommandations à l'intention des gouvernements

Le 11 juin 2019 à Paris, les plus grands experts européens de l’océan publieront « Navigating the Future V » (NFV), un document de référence qui permettra aux gouvernements européens de s'appuyer sur des avis scientifiques et des avis d'experts solides et indépendants sur les futures recherches océaniques et maritimes jusqu'en 2030 et au-delà. Cet événement se déroule au siège de l’Unesco à Paris dans le cadre de la conférence EurOCEAN 2019.

Les experts consultés ont travaillé sous l'égide de l'European Marine Board, un organe consultatif non gouvernemental indépendant composé de plus de 10 000 scientifiques en sciences marines, parmi lesquels des spécialistes de l'Ifremer, du CNRS et du réseau Universités marines coordonné par Sorbonne Université. Ensemble, ils ont identifié les domaines clés dans lesquels nos connaissances en sciences de la mer restent encore lacunaires.

"Ces connaissances sont essentielles pour comprendre l'océan à quatre dimensions, pour prévoir les tsunamis et l'impact des multiples facteurs de stress sur la biogéochimie et la biologie, et pour comprendre l'impact de la future économie bleue sur nos écosystèmes marins, déclare Jan Mees, président du European Marine Board, dans l'avant-propos du rapport « Navigating the Future V ». NFV montre que nous avons besoin de la science transdisciplinaire et de la science de la durabilité pour gérer un océan holistique à quatre dimensions. Il met également en lumière les progrès technologiques et les modélisations nécessaires pour que le public puisse se projeter dans l’océan du futur et mieux comprendre ses évolutions."

NFV propose un état des lieux de la science dont nous avons besoin ("the science we need") pour la Décennie des Océans de l'ONU au service du développement durable (2021-2030) et pour le prochain programme-cadre européen de recherche et d'innovation (Horizon Europe 2021-2027) et sa mission sur la santé des océans, des mers et des eaux côtières et intérieures.
Plus précisément, le rapport recommande un programme de recherches marines axé sur les solutions dans quatre domaines :

  • L'océan quadridimensionnel (évolution de l'océan tridimensionnel dans l'espace et dans le temps) et les liens fonctionnels entre les composantes du système marin, c'est-à-dire la physique, la chimie, la biologie, l'écologie et les humains ;
  • L'impact de multiples facteurs de stress (par exemple le changement climatique, la pollution, la surpêche) sur le fonctionnement des écosystèmes marins, leurs interactions, leur évolution et leur adaptation dans le temps, et les services écosystémiques qu'ils fournissent ;
  • Les caractéristiques, la probabilité et les impacts des phénomènes extrêmes et des géorisques liés au climat (par exemple, les vagues de chaleur en mer, les séismes météorologiques et sous-marins, les glissements de terrain, les éruptions volcaniques et les tsunamis qui leur sont associés) et la façon dont ils pourraient changer sous l'effet des changements climatiques ; et
  • Les technologies océaniques, la modélisation, les données et l'intelligence artificielle nécessaires à l'observation durable des océans pour comprendre, prévoir et gérer les impacts humains sur l'océan.

Les principales mesures comprennent l'élaboration d'un modèle d'entreprise assurant la viabilité économique à long terme des observations océaniques, la formation d’une nouvelle génération de scientifiques du développement durable et l’organisation d’un forum réunissant tous les acteurs, y compris les industriels et les citoyens, sur le sujet en Europe.

Le rapport « Navigating the future V » est le fruit d'un effort de collaboration qui a débuté en novembre 2017 par une réunion de planification réunissant 19 experts européens de premier plan dans le domaine des sciences de la mer et des disciplines connexes afin de décider du contenu de haut niveau. Des groupes de travail collaboratifs plus larges avec des représentants de 13 pays européens ont ensuite travaillé à identifier les lacunes dans les connaissances et à rédiger les recommandations du rapport.

Pour plus d’informations, merci de contacter :

  • Ifremer - Julie Danet / Arthur de Pas : Tél.  02 98 22 46 46 – 06 49 32 13 83 – presse@ifremer.fr
  • CNRS – Priscilla Dacher : Tél. 01 44 96 46 06 / 51 51 – priscilla.dacher@cnrs.fr
  • Réseau Universités marines – Claire de Thoisy-Mechin : Tél. 01 44 27 23 34 - claire.de_thoisy-mechin@sorbonne-universite.fr

Le rapport intégral « Navigating the future V » est disponible ici.

L'European Marine Board peut être contacté directement pour de plus amples informations ou pour recevoir un exemplaire du rapport « Navigating the future V » :

  • Britt Alexander, balexander@marineboard.eu Tel : +32 (0)59 34 01 56

Contacts scientifiques à l’EMB :
•    Prof. Sheila Heymans, Directeur exécutif du secrétariat de l'OGE, sheymans@marineboard.eu - Tel. +32 (0) 59 34 01 53
•    Jan Mees, Président de l'OGE, jan.mees@vliz.be - Tél. +32-(0) 59 34 21 30

L'European Marine Board (EMB) est l'un des principaux groupes de réflexion européens en matière de politique des sciences de la mer. L'EMB est un réseau composé de plus de 10 000 scientifiques des principaux instituts océanographiques et marins nationaux, d'organismes de financement de la recherche et de réseaux nationaux d'universités d'Europe. Le Conseil offre à ses organisations membres une plateforme leur permettant d'élaborer des priorités communes, de faire progresser la recherche marine et de combler l'écart entre la science et les politiques afin de relever les défis et de saisir les occasions futures en sciences marines.

Les conférences EurOCEAN sont des conférences européennes majeures sur la politique des sciences océaniques en Europe. Elles invitent les décideurs et les planificateurs stratégiques aux niveaux européen et national à interagir avec la communauté de la recherche marine et les acteurs du secteur maritime.