Communiqués 2020

Passons à l’action : vous trouvez du matériel de pêche perdu ? Adoptez le réflexe Fish&Click !

Publié le 3 août

Grâce à la nouvelle application Fish&Click développée par l’Ifremer dans le cadre du projet Indigo, chacun peut aujourd’hui contribuer au recensement du matériel de pêche perdu en mer et sur le littoral. Cette action permettra à terme de réduire les impacts de la pollution plastique issus de la pêche sur les écosystèmes marins.

L’Alis Nouméa Flotte océanographique

Flotte océanographique française : environ 50% de l’activité scientifique assurée en 2020

Publié le 22 juillet

Les navires de la Flotte océanographique française reprennent leurs missions sur les océans du globe, après 5 mois d’arrêt. La durabilité de la pêche ou l’exploration des océans profonds seront au programme des grandes campagnes de la reprise.

Signature du nouveau contrat d’objectifs et de performance de l’Ifremer

Publié le 9 juin

A l’occasion de la journée mondiale de l’océan, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ont signé hier avec François Houllier, président-directeur général de l’Ifremer, le nouveau contrat d’objectifs et de performance de l’institut. Structuré autour de six grands objectifs, ce COP doit servir de ligne directrice à l’institut jusqu’en 2023.

Succès des campagnes maritimes de surveillance du phénomène sismo-volcanique au large de Mayotte

Publié le 4 juin

Élisabeth BORNE, ministre de la transition écologique et solidaire, Frédérique VIDAL, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Annick GIRARDIN, ministre des outre-mer et Florence PARLY, ministre des armées, se félicitent de la réussite des missions d’observation océanographiques du phénomène sismo-volcanique de Mayotte qui ont pu être menées à bien malgré les contraintes imposées par la crise sanitaire que nous traversons.

Aucune trace de SARS-CoV-2 dans les premiers échantillons d’eau de mer et de coquillages analysés

Publié le 18 mai

Suite à la détection du coronavirus SARS-CoV-2 dans des eaux usées en France et dans d’autres pays, l'Ifremer a effectué des analyses pour vérifier que ce virus n’était pas présent ni dans l’eau de mer ni dans les coquillages du littoral français. Les résultats des premières analyses moléculaires menées par le laboratoire nantais « Santé, environnement et microbiologie » (LSEM) du centre Atlantique de l’Ifremer sont négatifs : aucune trace du coronavirus SARS-CoV-2 n’a été détectée dans les échantillons d'eau de mer et de mollusques analysés.

Campagnes océanographiques MAYOBS 13 du réseau de surveillance volcanologique et sismologique

Publié le 4 mai

Dans le cadre des actions menées par les pouvoirs publics, pour mieux comprendre le phénomène sismo-volcanique qui touche Mayotte depuis mai 2018, deux nouvelles campagnes en mer sont organisées au large de l’île début mai 2020 par le REseau de surveillance VOlcanologique et SIsmologique de Mayotte (REVOSIMA) (www.ipgp.fr/revosima).

Plus de 2600 sorties de méthane découvertes dans le Golfe de Gascogne

Publié le 8 avril

Des chercheurs de l’Ifremer ont découvert un vaste système actif de plus de 2 600 sorties de méthane dans le Golfe de Gascogne. C’est un site unique en France et rare dans le monde : il s’agit d’un système de sorties de méthane microbien peu profond, situé à 70 km des côtes, et dégageant des volumes importants de méthane.

Antibiotiques : et si une alternative était déjà présente dans la mer ?

Publié le 31 mars

Frédérique Le Roux, chercheure en microbiologie moléculaire à l’Ifremer à la station biologique de Roscoff (CNRS/Sorbonne Université), vient de remporter une bourse « Advanced Grant » de l’ERC de 2,5 millions d’euros pour DYNAMIC, un projet sur l’étude de prédateurs naturels des bactéries qui pourraient constituer une alternative aux antibiotiques.

L’Ifremer agit pour lutter contre le déclin de la biodiversité marine

Publié le 18 mars

En mer comme à terre, des solutions pour enrayer l’érosion de la biodiversité existent. Deux articles publiés cette semaine par la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) font la part belle aux efforts des équipes de l’Ifremer. Focus science : comment cultiver durablement la mer et accélérer l’inventaire de la biodiversité des grands fonds.

« MERS », premier institut Carnot dédié à l’océan

Publié le 13 février

L’institut Carnot MERS (Marine Engineering Research for sustainable, safe and smart Seas) est l’un des 37 instituts Carnot labellisés officiellement le 7 février dernier pour une durée de 4 ans. Son ambition est d’accélérer les collaborations entre les entreprises et les laboratoires de recherche pour développer des activités maritimes durables et respectueuses de l’océan.

Près de la moitié des volumes de poissons pêchés provient de populations exploitées durablement

Publié le 31 janvier

En 2019, 49 % des volumes de poissons pêchés en France sont issus de populations exploitées durablement, contre 15 % il y a 20 ans. Mais la surpêche touche encore 26% des populations, et 2% sont considérées comme « effondrées » parmi lesquelles le cabillaud en mer Celtique. Côté Méditerranée, la situation reste préoccupante, malgré la reconstitution de la population du thon rouge.

Cap sur la Barbade pour enquêter sur deux inconnues de l'équation climatique

Publié le 16 janvier

Une mission aéroportée et océanographique d’envergure au large de l’île de la Barbade, dans les Caraïbes, s’apprête à étudier deux grandes inconnues du climat : les cumulus d’alizés et les tourbillons de petite échelle dans l’océan.

L’Ifremer, figure de proue des sciences marines dans la zone Américano-Caribéenne

Publié le 2 janvier

Du 6 au 10 janvier 2020, le Président-Directeur général de l’Ifremer, François Houllier, se rendra en Martinique et en Guyane. Il rencontrera les équipes de recherche et les partenaires de l’Ifremer œuvrant dans cette partie de l’océan Atlantique. A travers ses activités de recherche, d’expertise et d’innovation, l'Ifremer contribue au développement de solutions pour la gestion durable des ressources marines de ces territoires et la préservation de leur biodiversité.

Avec l’Ifremer, la start-up Forssea met le cap sur les EMR et l’exploration scientifique

Publié le 28 juillet

L’entreprise de robotique sous-marine Forssea Robotics développe des véhicules autonomes téléopérés et des caméras intelligentes pour le secteur maritime. Elle annonce la prise de participation de l’Institut français pour la recherche et l’exploitation de la mer (Ifremer) à son capital. A travers ce partenariat, Forssea veut accélérer sa diversification dans les secteurs des énergies marines renouvelables et de l’exploration scientifique. L’Ifremer marque ainsi  à nouveau son ambition de devenir un moteur de l’innovation pour l’économie bleue.

Le domaine sous-marin de la France va s’agrandir de plus de 150.000 km²

Publié le 11 juin

La Commission des Limites du plateau continental, organe spécialisé des Nations Unies, a rendu publiques le 10 juin 2020 des recommandations autorisant la France à étendre son plateau continental au large des îles de La Réunion et de Saint-Paul et Amsterdam (Terres australes et antarctiques françaises). La France va ainsi étendre son domaine sous-marin de 151.323 km2 (58.121 km2 au large de La Réunion et 93.202 km2 au large de Saint-Paul et Amsterdam) l’équivalent de plus d’un quart de la superficie de l’hexagone.

L'Océan à l'honneur avec des personnalités de la mer et des chercheurs des 3 océans

Publié le 5 juin

Lundi 8 juin, le monde célèbrera l’Océan. C’est à la Maison des Océans que l’Ifremer  a choisi d’échanger avec des personnalités et des scientifiques de l’hexagone, de Polynésie française, de La Réunion et de La Martinique. Avec deux objectifs : prendre le pouls des avancées de la recherche et rappeler l’urgence de mieux connaître l’océan pour mieux le protéger.

De nouvelles analyses confirment l’absence du SARS-CoV-2 dans les coquillages

Publié le 28 mai

Après la détection du coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées de Paris, l’Ifremer évalue une possible contamination des eaux usées par le virus en réalisant une série de prélèvements dans trois stations d’épuration du Grand Ouest. Si l’étude de ces échantillons atteste bien la présence du génome du SARS-CoV-2 dans 9 prélèvements d’eaux usées sur 13, de nouvelles analyses confirment aussi l’absence de trace du virus dans les coquillages.

Confiné à terre, l’Ifremer traque les algues nuisibles depuis l’espace

Publié le 12 mai

Alain Lefebvre, responsable du laboratoire environnement ressources de Boulogne-sur-Mer, trace depuis un mois le développement de Phaeocystis globosa, une algue dont la prolifération est néfaste pour l’environnement, grâce à des données satellites et une station instrumentée autonome.

Des hotspots de micro-plastiques dans les fonds marins contrôlés par les courants profonds

Publié le 30 avril

Une étude publiée dans le journal Science, à laquelle l'Ifremer a contribué, révèle l’existence de zones d’accumulation ou hotspots de microplastiques dans les fonds marins. C’est dans ces zones que la majeure partie des microplastiques rejetée dans l’océan pourrait s’accumuler sous l’influence des courants de fond. 

Covid-19 - L'Ifremer uni et solidaire

Publié le 6 avril

Confinement oblige, l’Ifremer réinvente son organisation et son fonctionnement pour garantir la santé de ses équipes, préserver ses infrastructures et la dynamique de ses recherches, et maintenir une activité de surveillance des milieux marins. Solidaire du monde médical, il apporte son soutien matériel aux hôpitaux et son soutien moral aux français confinés en les invitant à bord de son programme de navigation virtuelle « spécial confinement ». L’Ifremer propose également des premiers éléments de réponse aux questions que les citoyens peuvent se poser sur les conséquences du nouveau coronavirus (2019-nCoV) sur le milieu marin.

Montage expérimental laboratoire

Le homard européen insensible au champ magnétique des câbles électriques sous-marins ?

Publié le 20 mars

Le homard européen insensible au champ magnétique des câbles électriques sous-marins ? Découvrez les résultats de l'étude menée par l'Ifremer et ses partenaires !

Pierre Labrosse, nouveau Directeur du centre Atlantique de l’Ifremer

Publié le 28 février

Pierre Labrosse est le nouveau Directeur du centre Atlantique de l’Ifremer depuis le 2 janvier 2020. Il a pour mission de déployer la politique nationale de l’Ifremer sur la façade Atlantique.

Mieux prévoir le climat : le Marion Dufresne part enquêter dans l’océan Austral

Publié le 7 février

Cap sur les quarantièmes hurlants et cinquantièmes rugissants  ! Jusqu'au 1er mars 2020, la campagne ACCLIMATE 2 embarque une trentaine de scientifiques français et étrangers à bord du Marion Dufresne depuis Durban en Afrique du Sud. Objectif : comprendre l'histoire du climat des derniers 500 000 ans de l'océan Austral, encore très peu documenté, à partir d'une série de carottes de sédiment marin.

L’Ifremer investit dans la société Kinéis : la construction d’un océan numérique s’accélère !

Publié le 3 février

L’Ifremer accompagne le développement de la société CLS depuis plus de 30 ans dans son usage du spatial au service de la planète. Elle cède désormais ses parts à CNP et investit dans la société Kinéis. A travers sa contribution, l’Ifremer participera au déploiement à l’horizon 2022 de la première constellation de de nanosatellites. Ce système à la pointe de la connectivité spatiale contribuera à mieux connaitre, protéger et gérer durablement l’océan.

Flotte océanographique française: en 2020, cap sur les sciences du climat et de la biodiversité

Publié le 8 janvier

La Flotte océanographique française met ses navires, engins et outils de pointe au service de plus de 150 campagnes scientifiques en 2020. Elles portent sur l’évolution du climat, les risques et les ressources géologiques, la durabilité des pêches, ou encore la découverte des océans profonds et de leurs écosystèmes.