La convection profonde, phénomène essentiel dans l'équilibre du climat, reprend de façon inattendue en Atlantique Nord

Paris, le 8 janvier 2009

Virginie Thierry, chercheuse au Laboratoire de Physique des Océans[1] au Centre Ifremer de Brest, a participé à la rédaction d’un article paru dans la revue scientifique Nature Geoscience[2]. Il s’agit d’une étude en partie réalisée grâce au programme Argo[3] qui dispose de plus de 3000 flotteurs autonomes répartis dans tous les océans du monde. Les mesures réalisées par les flotteurs ont permis aux scientifiques d’observer la convection profonde, un phénomène de mélange en profondeur des masses d’eau qui est essentiel dans l’équilibre du climat car il contribue à la redistribution de la chaleur entre les régions polaires et équatoriales.

Les scientifiques ont observé une reprise de la convection profonde au cours de l’hiver 2007-2008 en mer du Labrador et en mer d’Irminger[4]. Cette reprise est inattendue car depuis plusieurs années le mélange atteignait des profondeurs nettement moins importantes que celles observées au cours de l’hiver 2007-2008.   

[1] Le LPO est une unité mixte : IFREMER/CNRS/IRD/UBO.
[2] Kjetil Våge, Robert S. Pickart, Virginie Thierry, Gilles Reverdin, Craig M. Lee, Brian Petrie, Tom A. Agnew, Amy Wong and Mads H. Ribergaar, 2008. Surprising return of deep convection to the subpolar North Atlantic Ocean in winter 2007-2008. Nature Geoscience. doi:10.1038/NGEO382. http://www.nature.com/ngeo/journal/v2/n1/abs/ngeo382.html 
[3] Le programme d’observation de l’océan global auquel participe l’Ifremer.
[4] Dans l’océan Atlantique, la mer d'Irminger est située au sud-ouest de l’Islande, au débouché sud du détroit de Danemark et la mer du Labrador entre le Labrador (Canada) et le Groenland.

Lire le communiqué de presse : application/pdf Convection profonde(format pdf)