CAPARMOR, le supercalculateur de la mer

Brest, le 16 septembre 2009

Un nouveau supercalculateur construit par la société SGI et baptisé CAPARMOR pour « CAlcul PARallèle Mutualisé pour l’Océanographie et la Recherche » a été présenté mercredi 16 septembre au Centre Ifremer de Bretagne. Ce supercalculateur dédié à l’océanographie fait partie du « Top 500 », le classement officiel des 500 ordinateurs les plus puissants au monde. Il figure au 301e rang mondial et 16e rang en France.

Cette puissance de calcul (23 Teraflops), la plus importante de l’ouest de la France, va permettre de développer de nouvelles applications notamment en matière de modélisation et de prévision de l’océanographie côtière et dans le traitement des données satellitales pour l’océanographie.

Cette machine a bénéficié d’un apport financier des partenaires scientifiques du projet : SHOM[1], IRD[2], ENSIETA[3], CNRS, UBO[4] et Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, mais également de l’Union Européenne, de la région Bretagne, du département du Finistère et de Brest Métropole Océane.

[1] Service Hydrographique et Océanographique de la Marine
[2] Institut de Recherche pour le Développement
[3] École Nationale Supérieure des Ingénieurs des Études et Techniques d’Armement
[4] Université de Bretagne Occidentale

Lire le dossier de presse : application/pdf CAPARMOR, le supercalculateur de la mer(format pdf)