Concours Octo’pousse : les 3 finalistes planchent sur leur projet !

Actualités

Le concours Octo’pousse, dont l’objectif est d’accélérer la création d’une startup dans le domaine de l’Oceantech, est entré dans sa seconde phase : les 3 finalistes ont été sélectionnés par le jury en avril, et sont dorénavant en train de construire un projet de collaboration avec l’institut.

Ce projet devra permettre, à travers une collaboration forte avec les équipes Ifremer et d’un financement d’un contrat de travail et d’un programme de R&D, de lever les verrous techniques et scientifiques afin de faciliter la création de la startup et son développement futur.

Les projets seront présentés par les finalistes lors d’une audition fin juin permettant au jury de sélectionner LE lauréat de cette première édition !

Plus de 40 dossiers reçus

Le jury a analysé plus de 40 dossiers, couvrant des champs thématiques variés: aquaculture, énergies nouvelles, collecte et transformation des déchets... Nous remercions tous les participants de cette première édition, riche en idées et potentiel d’innovation !

Les 3 finalistes

GRHYN - Jordan HARTUNIANS

L’utilisation de l’hydrogène dans nos industries a un immense potentiel pour réduire nos émissions de gaz à effets de serre, et donc diminuer l’impact des changements climatiques. Mais l’ « économie hydrogène » n’a de sens que si sa production est durable et n’engendre pas elle-même d’émissions de CO2. Avec le projet GRHYN, nous fournirons une réelle solution de production d’hydrogène vert, grâce au développement d’une technologie innovante, rentable et zéro CO2, basée sur les facultés naturelles des microorganismes marins et le recyclage de nos déchets.

52 Hertz - Jonas & Gabriel GUERCHE

Aujourd'hui, les plongeurs ne disposent pour communiquer entre eux sous l’eau que d'un panel d’une vingtaine de signes avec les mains permettant principalement d’alerter en cas d’accident. C'est pourquoi nous souhaitons concevoir, avec l’aide de l’Ifremer, le Talky-Divy, un appareil de communication sous-marine qui vient s’adapter à l’équipement de plongée existant. L’objectif de ce dispositif innovant est de sécuriser davantage les plongées, d’en rendre l’apprentissage plus ludique, d'aider les débutants à affronter leur peur et de découvrir la faune et la flore marine au travers de randonnées commentées.

PHAGOS - Adèle JAMES & Alexandros PANTALIS

Chaque année, l'aquaculture mondiale perd en moyenne 50% de sa production en raison d'infections. Les traitements actuels sont de moins en moins efficaces et ce phénomène est en pleine accélération. Une solution existe pourtant : en utilisant le prédateur naturel de la bactérie, le bactériophage, il est possible de maîtriser les infections de manière éco-responsable et économique. Le projet Phagos vise ainsi à développer cette solution comme traitement alternatif pour lutter contre les infections en aquaculture.