Femmes et sciences, l’exposition Infinités plurielles de retour en France

L'Ifremer participe à l’exposition "Infinités plurielles" du ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. 145 portraits de femmes scientifiques pour promouvoir les métiers de la recherche.

Réalisée par l'artiste Marie-Hélène Le Ny, cette exposition itinérante vise à lutter contre les stéréotypes, en montrant au public que les femmes occupent divers métiers dans la recherche, à des fonctions très variées. Après plusieurs expositions dans différentes villes de France et à l’étranger (Caracas, Chicago), un large ensemble de la série est exposé à Paris au mois de mai 2015.

Cette création artistique rend visibles des femmes qui poursuivent des carrières scientifiques alors même que ces carrières apparaissent majoritairement masculines. La force de l'exemple fait émerger de nouveaux modèles.

Cette exposition, en donnant la parole à des femmes reconnues scientifiquement par leurs pairs, à tous les niveaux de responsabilité, a l’ambition de susciter des vocations, de déplacer les frontières culturelles, d’enrichir les échanges d’idées, de stimuler la créativité et d’agir pour plus d’égalité.

Parmi ces femmes, Marie-Hélène Tusseau-Vuillemin, écotoxicologue et directrice scientifique de l'Ifremer portera la voix de l'Institut mardi 26 mai à 14h à l'occasion de sa conférence : Une mer de plastique.