Actualités

Suite à la détection du coronavirus SARS-CoV-2 dans des eaux usées en France et dans d’autres pays, l'Ifremer a effectué des analyses pour vérifier que ce virus n’était pas présent ni dans l’eau de mer ni dans les coquillages du littoral français. Les résultats des premières analyses moléculaires menées par le laboratoire nantais « Santé, environnement et microbiologie » (LSEM) du centre Atlantique de l’Ifremer sont négatifs : aucune trace du coronavirus SARS-CoV-2 n’a été détectée dans les échantillons d'eau de mer et de mollusques analysés.

Alain Lefebvre, responsable du laboratoire environnement ressources de Boulogne-sur-Mer, trace depuis un mois le développement de Phaeocystis globosa, une algue dont la prolifération est néfaste pour l’environnement, grâce à des données satellites et une station instrumentée autonome.

Trois gastéropodes d’apparence identique révèlent leurs différences sous la loupe des biologistes de l’unité Étude des écosystèmes profonds de l’Ifremer.

Abstract submission is now open for the "9th EuroGOOS International Conference, Advance in Operational Oceanography: expanding Europe's Ocean Observing and Forecasting capacity"

Dans le cadre des actions menées par les pouvoirs publics, pour mieux comprendre le phénomène sismo-volcanique qui touche Mayotte depuis mai 2018, deux nouvelles campagnes en mer sont organisées au large de l’île début mai 2020 par le REseau de surveillance VOlcanologique et SIsmologique de Mayotte (REVOSIMA) (www.ipgp.fr/revosima).

Une étude publiée dans le journal Science, à laquelle l'Ifremer a contribué, révèle l’existence de zones d’accumulation ou hotspots de microplastiques dans les fonds marins. C’est dans ces zones que la majeure partie des microplastiques rejetée dans l’océan pourrait s’accumuler sous l’influence des courants de fond. 

Une étude conjointe entre des chercheurs de l’UMR EPOCde l’Université de Bordeaux et l’équipe de Marie-Laure Bégout de l’Ifremer (UMR Marbec), révèle les effets délétères sur le développement d’une espèce de poisson marin de substances chimiques véhiculées par des microplastiques.

Jeudi 30 avril, à 18h, le Teatr Piba et l’IFREMER vous invitent à vous équiper d’un casque audio pour prendre part à un live exceptionnel de diffusion du spectacle sonore SPLUJ : un voyage poétique et fantastique, en forme de plongée au plus profond des abysses.

Trois questions à Soizick Le Guyader, virologiste et responsable du laboratoire Santé environnement et microbiologie de l’Ifremer à Nantes.

« Qui mange qui ? »

C'est la question à laquelle le projet Murphy a l'ambition de répondre.

Des chercheurs de l’Ifremer ont découvert un vaste système actif de plus de 2 600 sorties de méthane dans le Golfe de Gascogne. C’est un site unique en France et rare dans le monde : il s’agit d’un système de sorties de méthane microbien peu profond, situé à 70 km des côtes, et dégageant des volumes importants de méthane.

Ce radeau flottant créé par les chercheurs de l’ESPCI Paris et de l’Ifremer pourrait réaliser deux prouesses : atténuer les effets de la houle mais aussi concentrer son énergie dans un couloir précis et choisi.

Le portail des données marines

Le portail des données marines

Nos sites web

Nos sites web

Grandes infrastructures européennes

European Multidisciplinary Seafloor and Water Column Observatory

Euro-Argo est la contribution européenne au réseau international Argo

Copernicus Marine Environment Monitoring Service

JERICO-NEXT

Agenda

09oct.2020
11oct.2020

Ocean Hackathon 2020

Boulogne-sur-mer, Champs-sur-Marne, Deshaies, Saint Malo, Sète, Brest, St Jean de Luz, Toulon, Le Havre, Cartagene (Espagne), Castellón (Espagne), Cadix (Espagne), Split (Croatie), Rimouski (Canada), Ancône (Italie), Mexico (Mexique)
Ocean Hackathon 2020

Les dernières publications scientifiques sur Archimer