Actualités

Le 25 octobre, l’Ifremer, le CNRS et l’IRD, avec le soutien de la Plateforme Océan & Climat (POC) et de l’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet, lancent un tour du monde digital des sciences océaniques et climatiques, baptisé OneOceanScience.

Pourra-t-on demain se parler en plongée ou encore produire de l’hydrogène grâce à des microbes des abysses ? Deux projets sont lauréats du concours Octo’pousse

Les populations de coquilles Saint-Jacques en baie de Seine et en baie de Saint-Brieuc ont encore battu les précédents records d’abondance, confirmant la tendance favorable des dernières années. Tel est le résultat des dernières évaluations scientifiques de l’Ifremer, en appui aux gestionnaires de la pêche.

Les deux organisations ont signé un protocole d'entente pour soutenir la coopération scientifique dans l’exploration des écosystèmes côtiers et océaniques, l’étude de la biodiversité marine et la compréhension des interactions hôte-pathogène-environnement en milieu marin.

La station d’essais de Sainte-Anne du Portzic, située en rade de Brest au pied de l’Ifremer, permet de tester différents types d’équipements innovants, notamment pour les énergies marines renouvelables, en se rapprochant des conditions réelles d’utilisation en mer. Exemple avec deux séries d’essais : la première vise à développer une éolienne flottante à axe vertical, la deuxième concerne un prototype de digue produisant de l’énergie à partir des vagues.

Alors que la concentration en CO2 dans l’atmosphère ne cesse d’augmenter, l’océan se réchauffe et s’acidifie. L’Ifremer et le CNRS ont lancé une étude ambitieuse sur les effets combinés du réchauffement et de l’acidification des eaux côtières sur les huîtres et les moules, en suivant plusieurs générations. A travers ce projet baptisé CocoriCO2, les scientifiques pourront anticiper et évaluer la vulnérabilité de ces espèces, des écosystèmes et des entreprises conchylicoles en vue de mesures d’adaptation.

Rendez-vous incontournable entre les acteurs de la vie scientifique et le grand public, la Fête de la science invite petits et grands à comprendre et à savourer la science. Comme chaque année, l’Ifremer se mobilise pour faire découvrir la recherche marine, ses activités et ses métiers dans les différentes régions et en Outremer.

Pollutions chimique et plastique, dérèglement climatique, surpêche… L’océan est menacé par les activités humaines. La politique d’innovation de l’Ifremer a pour ambition de relever les défis auxquels notre société et l’océan sont ainsi confrontés et de faire de l’institut un moteur de la croissance bleue durable. Le sujet fera l’objet d’une table ronde mercredi aux Assises de l’économie de la mer à Nice.

20 millions de tonnes de déchets issus des continents terminent dans la mer chaque année : parmi eux, 8 à 18 millions de tonnes sont des plastiques. Non biodégradables, ils ne disparaissent pas dans la nature mais se fragmentent en microplastiques, de taille inférieure à 5 mm. 

Un article scientifique publié aujourd’hui avec l’appui de l’Ifremer montre que les microplastiques à la surface de l’eau sont 5 fois plus nombreux qu’on pensait dans l’océan au niveau mondial.

SWEN Capital Partners, acteur de référence de l'investissement durable en non coté, annonce à l’occasion du Congrès mondial de la Nature de l’UICN à Marseille, le lancement de son second fonds d’impact européen, Blue Ocean avec pour ambition de lever 120 M€ pour financer des start-ups innovantes dédiées à la régénération de l’océan. L’Ifremer sera partenaire scientifique du fonds.

Une étude publiée le 26 août dans Nature Geoscience revient sur la découverte d’un nouvel édifice volcanique sous-marin au large de Mayotte en mai 2019 lors de la campagne en mer MAYOBS1. En analysant les données pluridisciplinaires de cette campagne, une équipe dirigée par des scientifiques de l’IPGP, de l’Ifremer, du CNRS et du BRGM, révèle une éruption sous-marine hors norme alimentée par système magmatique très profond qui s’est développé en lien avec la tectonique active régionale.

À l'occasion du Congrès Mondial de la Nature qui se tient à Marseille du 3 au 11 septembre 2021, 6 établissements publics s’unissent sous le Dôme de la biodiversité, une demi-sphère de 150 m2 accessible au sein des Espaces Générations Nature. Le CNES, le Conservatoire du littoral, l’Ifremer, INRAE, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le MNHN proposent aux visiteurs de tous âges de s’immerger dans la problématique de conservation de la biodiversité. Entre ateliers, jeux et rencontres avec des scientifiques, projections et conférences, ce lieu d’échanges et de découvertes accueille scolaires, familles, décideurs ou encore congressistes.

Le portail des données marines

Le portail des données marines

Nos sites web

Nos sites web

Grandes infrastructures européennes

European Multidisciplinary Seafloor and Water Column Observatory

Euro-Argo est la contribution européenne au réseau international Argo

Copernicus Marine Environment Monitoring Service

JERICO-NEXT

Agenda

Aborder le dérèglement climatique autrement ? C’est le défi relevé par l’Ifremer avec une création artistique originale et inclusive, adaptée à tous les handicaps. Plongez dans l’univers du conte lors d’une représentation du spectacle « Il était une fois… Le dérèglement climatique vous est conté : Ostrea et Argo, les meilleurs amis de la planète ».

Écosystème le plus étendu sur Terre, les grands fonds abritent une impressionnante biodiversité et fournissent une richesse de ressources. Et pourtant, les grands fonds sont aussi les écosystèmes les moins explorés et le moins compris sur Terre. Il y a un besoin urgent de développer des technologies pour accéder, comprendre et protéger cet environnement si unique. De plus, ces dernières années, les pressions anthropiques dans les environnements profonds ont augmenté de façon exponentielle et nous sommes tous conscients que l’environnement profond est un trésor de biodiversité, de ressources et la dernière frontière sur Terre pour le biomimétisme.

Fête de la Mer de Boulogne-sur-Mer : l’Ifremer embarque pour un voyage aux multiples escales du 8 au 11 juillet !

Les dernières publications scientifiques sur Archimer