Actualités

Pollutions chimique et plastique, dérèglement climatique, surpêche… L’océan est menacé par les activités humaines. La politique d’innovation de l’Ifremer a pour ambition de relever les défis auxquels notre société et l’océan sont ainsi confrontés et de faire de l’institut un moteur de la croissance bleue durable. Le sujet fera l’objet d’une table ronde mercredi aux Assises de l’économie de la mer à Nice.

20 millions de tonnes de déchets issus des continents terminent dans la mer chaque année : parmi eux, 8 à 18 millions de tonnes sont des plastiques. Non biodégradables, ils ne disparaissent pas dans la nature mais se fragmentent en microplastiques, de taille inférieure à 5 mm. 

Un article scientifique publié aujourd’hui avec l’appui de l’Ifremer montre que les microplastiques à la surface de l’eau sont 5 fois plus nombreux qu’on pensait dans l’océan au niveau mondial.

SWEN Capital Partners, acteur de référence de l'investissement durable en non coté, annonce à l’occasion du Congrès mondial de la Nature de l’UICN à Marseille, le lancement de son second fonds d’impact européen, Blue Ocean avec pour ambition de lever 120 M€ pour financer des start-ups innovantes dédiées à la régénération de l’océan. L’Ifremer sera partenaire scientifique du fonds.

Une étude publiée le 26 août dans Nature Geoscience revient sur la découverte d’un nouvel édifice volcanique sous-marin au large de Mayotte en mai 2019 lors de la campagne en mer MAYOBS1. En analysant les données pluridisciplinaires de cette campagne, une équipe dirigée par des scientifiques de l’IPGP, de l’Ifremer, du CNRS et du BRGM, révèle une éruption sous-marine hors norme alimentée par système magmatique très profond qui s’est développé en lien avec la tectonique active régionale.

À l'occasion du Congrès Mondial de la Nature qui se tient à Marseille du 3 au 11 septembre 2021, 6 établissements publics s’unissent sous le Dôme de la biodiversité, une demi-sphère de 150 m2 accessible au sein des Espaces Générations Nature. Le CNES, le Conservatoire du littoral, l’Ifremer, INRAE, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le MNHN proposent aux visiteurs de tous âges de s’immerger dans la problématique de conservation de la biodiversité. Entre ateliers, jeux et rencontres avec des scientifiques, projections et conférences, ce lieu d’échanges et de découvertes accueille scolaires, familles, décideurs ou encore congressistes.

Pour la première fois, une étude à grande échelle sur les microplastiques, coordonnée par l’Ifremer avec le soutien du gouvernement de Polynésie Française via la Direction des Ressources Marines, a été menée dans trois lagons où des huîtres perlières sont élevées. Les résultats publiés cet été montrent que ces zones, pourtant peu peuplées et soumises à une faible pression touristique, portent la marque d’une contamination significative aux microplastiques.

Plus grand rassemblement international consacré à la conservation de la biodiversité, le Congrès mondial de la nature (IUCN) fait escale à Marseille, au Parc Chanot, du 4 au 11 septembre 2021. Institut spécialisé en sciences marines, l’Ifremer fait flotter l’étendard de la recherche en biodiversité marine au cœur de l’événement. Ses chercheurs iront à la rencontre du public au sein de l’espace Générations Nature et apporteront leur contribution aux débats du Forum. Carnet de bord détaillé.

Faut-il se méfier du gaz, et plus particulièrement du méthane, qui dort emprisonné dans les glaces au fond des océans ?

Un observatoire va être installé cet été dans un canyon sous-marin au large de la Bretagne, à 1000 mètres de profondeur. L’enjeu est de mieux connaitre et protéger les coraux d’eau froide, dont l’état de conservation est encore incertain : ils sont menacés par les activités humaines, et les scientifiques ont besoin de ce suivi en continu pour comprendre leurs modes de vie et de reproduction. La première mission en mer partira de Brest le 4 août, et certaines plongées seront retransmises en direct à Océanopolis entre le 14 et le 20 août.

Le 11 mai dernier, l’Ifremer lançait un appel à candidatures en direction de la société civile dans le but de composer son comité des parties prenantes. Par la création de cette nouvelle instance de gouvernance, placée à côté de son conseil d’administration, l’institut agit très concrètement pour une meilleure prise en compte des attentes du public concerné par ses activités. Après la signature de la charte d’ouverture à la société fin 2020, aux côtés de 7 autres établissements scientifiques, l’Ifremer franchit une nouvelle étape pour le renforcement du dialogue avec la société.

L'Ifremer vient de publier son rapport annuel d'activités 2020. L'objectif : partager les temps forts et les beaux succès de l'Institut avec la société civile en lui permettant de découvrir les principaux événements, programmes de recherche et partenariats qui ont marqué l'année 2020.

Une révolution en matière d’observation, de surveillance et de services marins et maritimes est en marche. Elle repose sur une technologie émergente, l’internet des objets (IoT – Internet of Things), développée par  Kinéis dont l’Ifremer est actionnaire. A travers cette seconde session de l’appel à manifestation d’intérêt lancé en concertation avec les Pôles Mer Méditerranée et Bretagne-Atlantique, l’Ifremer souhaite accélérer le développement de nouveaux produits et services utilisant l’IoT de Kinéis au service de l’économie bleue, des usages, de la connaissance et de la protection des océans.

Le portail des données marines

Le portail des données marines

Nos sites web

Nos sites web

Grandes infrastructures européennes

European Multidisciplinary Seafloor and Water Column Observatory

Euro-Argo est la contribution européenne au réseau international Argo

Copernicus Marine Environment Monitoring Service

JERICO-NEXT

Agenda

Écosystème le plus étendu sur Terre, les grands fonds abritent une impressionnante biodiversité et fournissent une richesse de ressources. Et pourtant, les grands fonds sont aussi les écosystèmes les moins explorés et le moins compris sur Terre. Il y a un besoin urgent de développer des technologies pour accéder, comprendre et protéger cet environnement si unique. De plus, ces dernières années, les pressions anthropiques dans les environnements profonds ont augmenté de façon exponentielle et nous sommes tous conscients que l’environnement profond est un trésor de biodiversité, de ressources et la dernière frontière sur Terre pour le biomimétisme.

Fête de la Mer de Boulogne-sur-Mer : l’Ifremer embarque pour un voyage aux multiples escales du 8 au 11 juillet !

Les dernières publications scientifiques sur Archimer