Dernières actualités

Les équipes du CNRS, de l’Ifremer et des Explorations de Monaco ont uni leurs forces du 2 au 12 octobre pour mieux comprendre les comportements des tortues vertes des Anses d’Arlet, en Martinique, au moyen des dernières technologies de caméras embarquées et d’objets connectés.

Trois ans et demi après le Grand Voyage du voilier K.VIII dans le sillage de L’Hermione, un autre voilier va effectuer une transatlantique avec une nouvelle mission scientifique de prélèvements de phytoplancton confiée par l’Ifremer.

Une équipe française de chercheurs de l’IRD, de l’Université de Nantes, du CNRS/Cerfacs et de l’Ifremer, a étudié la mortalité historique des huîtres adultes liée à la variabilité climatique observée le long de la côte atlantique française entre 1986 à 2015. Les résultats de cette étude ont été publiés le 9 octobre dans la revue  Environmental Research Letters.

Attaque par un virus puis prolifération mortelle de bactéries : un article scientifique, publié dans Nature Communications, permet désormais de comprendre les épisodes de mortalité massive qui touchent les huîtres juvéniles, en particulier depuis 2008.

L’observation et l’acquisition de données scientifiques, en série temporelle, sur le long terme et en de multiples points, conditionnent notre niveau de connaissances de l’océan. « On en saurait moins sur lui que sur la surface de la lune », lit-on souvent. Une raison à cela, les premiers réseaux d’observation automatisés ont été mis en place il y a seulement 40 ans. La thématique est donc récente mais se déploie aussi vite que les bonds technologiques et les moyens financiers le permettent. Pour la communauté scientifique européenne et internationale, désireuse d’être en capacité de répondre aux questions liées aux changements en cours, il y a urgence à mieux maîtriser ces données et à se coordonner. Cette question sera au cœur du colloque organisé conjointement par les Infrastructures de Recherche JERICO-NEXT, EMSO-ERIC, ATLANTOS et ENVRIplus, qui regroupe une centaine de personnes.

Du 21 au 26 octobre aura lieu la 18e conférence internationale sur les algues nuisibles à Nantes, un événement organisé par l’Ifremer. L’occasion de faire le point sur quelques questions scientifiques que soulèvent ces organismes marins aux effets environnementaux et sanitaires néfastes.

L'Ifremer participe activement à la Sea Tech Week du 8 au 12 octobre à Brest. Thème central de cette édition: les bioressources marines.

Gratuit, disponible sur smartphones et tablettes sous Android et iOS, le jeu Aquakultor de simulation sur l'aquaculture durable vous immerge dans une ferme aquacole.

Tests de puissance et de tenue en mer réussis pour le prototype d’éolienne flottante Eolink à l’échelle 1/10e. La structure, mise à l’eau le 19 avril à Saint-Anne-du-Portzic sur le site expérimental de l’Ifremer, sera ramenée à quai le 5 octobre prochain. Prochaine étape : l’échelle 4/5e.

Découvrez la programmation

Publié le 25 septembre

Plongez au cœur des recherches de l’Ifremer avec ses conférences grand public à revoir sur sa webtv.

Agenda

15oct.2018
31oct.2018

Pariscience, festival international du film scientifique

Paris, Muséum national d'histoire naturelle

L'Ifremer est partenaire de la 14ème édition de Pariscience qui se déroule en octobre 2018.

21oct.2018
26oct.2018

Colloque ICHA 2018 : 650 spécialistes des micro-algues nuisibles réunis à Nantes du 21 au 26 octobre 2018

Projets MERLIN

Les explorations et les études moléculaires ont montré que les grands fonds sont richement dotés en espèces, pourvues d’une physiologie exceptionnelle. Cependant, la connaissance de la biodiversité de ce domaine est encore très limitée et les inventaires moléculaires restent jusqu’à maintenant concentrés sur le monde viral et microbien.

Comment savoir où et quand les poissons se nourrissent et se reproduisent ? Comment identifier leurs routes migratoires pour mieux estimer leur abondance ? Les données requises pour répondre à ces questions et ainsi mieux connaître et observer les poissons nécessitent des mesures physiologiques individuelles in situ. Pour obtenir ces mesures, il est indispensable de suivre les poissons dans leur milieu naturel grâce à de nouveaux outils.

Bouteilles, emballages, mégots, sacs, filets de pêches ... Un océan de plastique ! Les déchets humains sont présents partout dans les océans, même dans les grandes profondeurs.

Les dernières publications sur Archimer