Actualités

21 millions d'euros vont être investis sur 8 ans pour développer la contribution française au réseau Argo.

Après un passage par l'Institut polaire français Paul-Émile Victor (IPEV), Christine David-Beausire est la nouvelle directrice adjointe et directrice scientifique de la Flotte océanographique française.

Depuis le mois de juillet dernier, 4 associations de surfeurs, nageurs et plongeurs de la côte Atlantique et de Méditerranée testent le kit d’échantillonnage de contaminants chimiques mis au point dans le cadre du projet CURL. Porté par l’Ifremer, Surfrider Fondation Europe, le CNRS et l’Université de Bordeaux, ce projet original de sciences participatives veut permettre aux pratiquants d’activités nautiques de savoir s’ils sont exposés à des substances chimiques en mer et dans quelle mesure cela peut impacter leur santé.

Un poisson exotique, la Dirette de parin, a été signalé en mer de Norvège à la limite du cercle polaire. Une observation à relier au dérèglement climatique.

L'Ifremer lance la deuxième édition de son concours Octo'pousse.  Objectif : accompagner un(e) porteur(se) d’un projet innovant pour le booster au sein de l’Ifremer et créer une start-up !

Une simple crème à appliquer sur votre peau, quelques minutes face à la lumière du soleil ou de votre téléphone portable et adieu les boutons d’acné. Ce scénario pourrait devenir réalité grâce au concours de l’Ifremer, de La Rochelle Université, du CNRS, de l’Université de Limoges et du CHU de Nantes. Ensemble, ils ont déposé en octobre dernier un brevet sur un extrait de microalgue efficace contre des bactéries de la peau, dont celles à l’origine de l’acné.

Le Centre national d’études spatiales (CNES) et l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) ont renouvelé vendredi leur accord-cadre de coopération pour la période 2022-2026. L’enjeu majeur est de progresser dans notre connaissance de l’océan grâce aux outils déployés dans l’espace.

Les 23 membres du comité des parties prenantes de l’Ifremer viennent de tenir leur première réunion officielle les 8 et 9 novembre 2021. Avec cette nouvelle instance, l’Institut fait émerger un espace de dialogue renforcé entre le monde de la recherche marine et la société.

Une femelle qui devient male, c’est fréquent chez les jeunes bars. Une expérience menée par l’Ifremer sur plus de 2000 individus a permis de comprendre les mécanismes génétiques en jeu dans cette réversion sexuelle liée à la température de l’eau. Les résultats, publiés aujourd’hui dans la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America), soulignent le risque induit par le changement climatique pour la pérennité de l’espèce dans le milieu naturel.

Pour ouvrir de nouveaux champs de recherche et apporter les connaissances et solutions attendues, l’Ifremer crée les « Chaires Bleues » de recherche. Ce nouveau dispositif s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement scientifique exceptionnel de l’institut.

Une équipe de scientifiques de l’Ifremer en collaboration avec plusieurs partenaires testent actuellement sur les côtes réunionnaises de nouveaux outils d’imagerie sous-marine pour cartographier finement les récifs coralliens, mieux connaître leur biodiversité et évaluer leur état de santé.

Invité par Passerelle Centre d’art contemporain, Nicolas Floc’h exposera aux Ateliers des Capucins à Brest, du 3 décembre 2021 au 12 février 2022, 80 photographies de son œuvre Initium Maris – « là où commence la mer ».

Le portail des données marines

Le portail des données marines

Nos sites web

Nos sites web

Grandes infrastructures européennes

European Multidisciplinary Seafloor and Water Column Observatory

Euro-Argo est la contribution européenne au réseau international Argo

Copernicus Marine Environment Monitoring Service

JERICO-NEXT

SeaDataNet infrastructure de données marines pan-Euroéenne

Agenda

Aborder le dérèglement climatique autrement ? C’est le défi relevé par l’Ifremer avec une création artistique originale et inclusive, adaptée à tous les handicaps. Plongez dans l’univers du conte lors d’une représentation du spectacle « Il était une fois… Le dérèglement climatique vous est conté : Ostrea et Argo, les meilleurs amis de la planète ».

Écosystème le plus étendu sur Terre, les grands fonds abritent une impressionnante biodiversité et fournissent une richesse de ressources. Et pourtant, les grands fonds sont aussi les écosystèmes les moins explorés et le moins compris sur Terre. Il y a un besoin urgent de développer des technologies pour accéder, comprendre et protéger cet environnement si unique. De plus, ces dernières années, les pressions anthropiques dans les environnements profonds ont augmenté de façon exponentielle et nous sommes tous conscients que l’environnement profond est un trésor de biodiversité, de ressources et la dernière frontière sur Terre pour le biomimétisme.

Fête de la Mer de Boulogne-sur-Mer : l’Ifremer embarque pour un voyage aux multiples escales du 8 au 11 juillet !

Les dernières publications scientifiques sur Archimer