Actualités

Pour ouvrir de nouveaux champs de recherche et apporter les connaissances et solutions attendues, l’Ifremer crée les « Chaires Bleues » de recherche. Ce nouveau dispositif s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement scientifique exceptionnel de l’institut.

Une équipe de scientifiques de l’Ifremer en collaboration avec plusieurs partenaires testent actuellement sur les côtes réunionnaises de nouveaux outils d’imagerie sous-marine pour cartographier finement les récifs coralliens, mieux connaître leur biodiversité et évaluer leur état de santé.

Invité par Passerelle Centre d’art contemporain, Nicolas Floc’h exposera aux Ateliers des Capucins à Brest, du 3 décembre 2021 au 12 février 2022, 80 photographies de son œuvre Initium Maris – « là où commence la mer ».

3 questions à Benjamin Morga, chercheur en virologie au LGPMM à La Tremblade, et Caroline Montagnani, directrice adjointe de l’unité IHPE à Montpellier, qui ont coordonné le projet STAR.

Le projet Interreg France (Manche) Angleterre FISH INTEL déploiera d’ici quelques semaines un réseau de télémétrie acoustique innovant qui recensera les déplacements de 4 espèces marines, dont la langouste rouge, et les habitats qu’elles fréquentent notamment en mer d’Iroise.

Dédiée à l’étude des mollusques marins, la station Ifremer de La Tremblade a été rénovée et agrandie avec l’appui de la Région Nouvelle-Aquitaine. Les recherches qui y sont menées visent au développement d’une aquaculture durable afin de protéger la santé des consommateurs, des animaux et de l’environnement. L’inauguration a lieu aujourd’hui.

La campagne océanographique RESISTE initiée par l’Ifremer se déroule depuis début novembre sur le site du Pilier au large de l’estuaire de la Loire. Objectif : évaluer la résilience de cette zone exploitée pendant 30 ans comme site d’extraction de sable et gravier marin. Les cicatrices sur le milieu sont-elles profondes ou s’estompent-elles rapidement ? C’est ce que les scientifiques de l’Ifremer vont s’attacher à déterminer jusqu’à la fin du mois à bord du Thalia, navire de la Flotte océanographique française.

L’expédition à la voile « Blue Observer » va contribuer à maintenir le niveau d’observation des océans grâce au réseau mondial Argo en déployant une centaine de flotteurs profileurs avec une faible empreinte carbone. Une première !

Propriété de la Politique scientifique fédérale belge (Belspo), le navire de recherches océanographiques Belgica sera désormais armé et opéré par Genavir, filiale de l’Ifremer. L'armateur principal de la Flotte océanographique française devient ainsi le premier armateur français à gérer un navire sous pavillon belge.

La baisse de taille des sardines en Méditerranée est liée à une évolution de leur nourriture et de l’environnement du golfe du Lion. Tels sont les principaux résultats du projet scientifique Mona Lisa, mené par l’Ifremer en partenariat avec les pêcheurs. La restitution finale a lieu aujourd’hui à Sète.

Le 25 octobre, l’Ifremer, le CNRS et l’IRD, avec le soutien de la Plateforme Océan & Climat (POC) et de l’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet, lancent un tour du monde digital des sciences océaniques et climatiques, baptisé OneOceanScience.

Le 25 octobre, l’Ifremer, le CNRS et l’IRD avec le soutien de la Plateforme Océan & Climat (POC) et la participation de Thomas Pesquet et de l’ESA, lancent un tour du monde digital des sciences océaniques et climatiques baptisé OneOceanScience. Des scientifiques du monde entier ont rejoint cette campagne internationale pour expliquer pourquoi les sciences océaniques sont essentielles pour mieux connaître et protéger l’Océan - « Why ocean science matters? » et relever le défi climatique.

Le portail des données marines

Le portail des données marines

Nos sites web

Nos sites web

Grandes infrastructures européennes

European Multidisciplinary Seafloor and Water Column Observatory

Euro-Argo est la contribution européenne au réseau international Argo

Copernicus Marine Environment Monitoring Service

JERICO-NEXT

Agenda

Aborder le dérèglement climatique autrement ? C’est le défi relevé par l’Ifremer avec une création artistique originale et inclusive, adaptée à tous les handicaps. Plongez dans l’univers du conte lors d’une représentation du spectacle « Il était une fois… Le dérèglement climatique vous est conté : Ostrea et Argo, les meilleurs amis de la planète ».

Écosystème le plus étendu sur Terre, les grands fonds abritent une impressionnante biodiversité et fournissent une richesse de ressources. Et pourtant, les grands fonds sont aussi les écosystèmes les moins explorés et le moins compris sur Terre. Il y a un besoin urgent de développer des technologies pour accéder, comprendre et protéger cet environnement si unique. De plus, ces dernières années, les pressions anthropiques dans les environnements profonds ont augmenté de façon exponentielle et nous sommes tous conscients que l’environnement profond est un trésor de biodiversité, de ressources et la dernière frontière sur Terre pour le biomimétisme.

Fête de la Mer de Boulogne-sur-Mer : l’Ifremer embarque pour un voyage aux multiples escales du 8 au 11 juillet !

Les dernières publications scientifiques sur Archimer