Les champs d’algues laminaires, trésors des côtes bretonnes

Martial Laurans

Les laminaires sont présentes dans de nombreuses régions du monde, là où les eaux sont dites tempérées. La Bretagne est une de ces régions où la richesse de son écosystème côtier est liée à la présence de plusieurs espèces de laminaires.

L'espèce la plus présente est Laminaria hyperborea que l'on retrouve quasiment sur tout le littoral de la Bretagne et aussi en Normandie, de 2 mètres jusque 30 mètres de profondeur.
Son exploitation est récente, mais elle est très encadrée et de nouveaux outils vont permettre une évolution très importante de sa gestion. La plus connue ou la plus importante pour l'économie du Nord Finistère est Laminaria digitata puisqu'elle est exploitée depuis plusieurs siècles. Sa valorisation et son exploitation ont largement changé pour arriver à la situation actuelle où une flottille de 35 goémoniers sous licence l'exploite de mai à septembre pour une production de 60 000 tonnes en 2013.

En parallèle de nombreuses études sont ou ont été menées afin d'améliorer les connaissances sur le fonctionnement et la dynamique de population de ces espèces. Toutes
les nouvelles connaissances sont partagées par l'ensemble des acteurs et pris en compte pour une meilleure gestion de ces champs de laminaire.

Accéder à la conférence