La perle noire, trésor de la Polynésie française

Jean-Claude Cochard

Native des îles des mers du Sud et plus précisément des lagons de Polynésie Française, cette huître perlière, "Te Ufi" comme la dénommait une légende polynésienne, fut offerte aux humains par le dieu de la paix et de la fertilité.

Voilà pour la légende. Présente dans toute la zone indopacifique elle a d'abord été pêchée pendant près de deux siècles pour la nacre de sa coquille. Des perles fines y étaient alors très occasionnellement trouvées.
Devant l'appauvrissement des populations sauvages, des essais de collecte de naissain ont été tentés dès le début du 20ème siècle, mais développés seulement vers la fin des années 50. Un regain d'intérêt pour la perle apparaît, dans les années 60, les premières greffes sont réalisées par le Service de la Pêche et la première récolte de perles greffées a lieu en 1965.
L'élevage de cette huître pour la production de perles et l'ouverture d'un marché pour la perle de culture de Polynésie sont ensuite le résultat d'initiatives privées menées dans les années 70. La première récolte significative a lieu en 1978 et le développement de l'activité se réalise après 1985.