L'environnement côtier sous surveillance... depuis l'espace

Francis Gohin

Premier maillon de la chaîne alimentaire dans l'océan, le phytoplancton est aussi l'une des principales sources en oxygène de la planète. Il est source de vie. Trop abondant, il peut néanmoins devenir une nuisance. Certaines espèces sont par ailleurs toxiques, directement sur la vie marine ou indirectement sur l'homme. Le Karenia mikimotoi, peut créer des « marées rouges » en entrée de Manche durant l'été. Observables depuis le ciel par satellite, ces proliférations nécessitent une surveillance.

 

La lumière conditionne l'intensité de la photosynthèse par les microalgues et donc leur prolifération. La variabilité de l'environnement lumineux est accrue dans le milieu côtier par les mouvements des matières (vases, sables) remises en suspension sous l'action de la marée et des tempêtes ; la fin de l'hiver 2014 est, à ce point de vue, exceptionnelle.

La conférence aborde ces divers aspects en s'appuyant sur l'interprétation des données des capteurs dits de la « Couleur de l'eau », que l'Ifremer traite au quotidien depuis plus de 15 ans.