Crustacés, une vie de migration jusqu'à nos assiettes

Martial Laurans

Langoustes, homards, tourteaux et autres araignées sont des noms qui sonnent dans la tête de la plupart des personnes vivant sur le littoral breton et au-delà. Derrière ces noms se cachent quelques éléments communs à leur biologie que nous présenterons sous forme une synthétique.  Cette étape permettra de bien comprendre les singularités des quatre espèces et de suivre leurs pérégrinations océanographiques puis terrestres vers les assiettes des consommateurs.

En effet, les différentes études de marquages d'individus ont permis de qualifier en partie leur cycle biologique et de mettre en évidence des déplacements (migrations ou pas) parfois importants.

 L'acquisition de cette connaissance et son partage avec l'ensemble des acteurs du monde professionnel de la pêche ou de la plaisance sont primordiaux pour développer une gestion durable de la ressource. Cette gestion, au travers des outils et des règles en place ou en développement, est l'assurance de la présence de ces crustacés dans nos assiettes.

 Là encore, la migration de nos chers crustacés n'est pas encore finie et nous verrons qu'ils se déplacent encore sur des milliers de kilomètres.