Finalement, elles ont chaud ou froid les coquilles Saint-Jacques ?

Spyros Fifas

La coquille Saint-Jacques (espèces Pecten maximus en Atlantique et P. jacobeus en Méditerranée) se situe au 4ème rang national en termes de valeur de débarquement. Spyros Fifas, spécialiste des pêches à l’Ifremer, abordera l’évolution de la dynamique de ce coquillage sous l’effet du réchauffement climatique et de l’évolution des outils de capture. Ainsi, les populations de coquilles Saint-Jacques connaissent un déplacement progressif vers des latitudes plus septentrionales et, à l’échelle des 50 dernières années, ont bénéficié significativement de l'évolution positive des températures et du réchauffement global pour s’installer durablement, notamment en Manche. 
Par ailleurs, la pêche côtière et la petite pêche ciblant principalement cette espèce ont connu au cours des 70 dernières années de profondes mutations, passant de la motorisation généralisée des navires à l'informatisation complète, qui ont permis l'augmentation continuelle de leur capacité de capture.

d-ou-froid-les-coquilles-Saint-Jacques&quol 3ue->