La découverte du Titanic

Centenaire du naufrage du Titanic

 

Mise à l'eau du SAR à partir du navire océanographique le Suroit.

 

 

À son lancement en 1911, le Titanic est le plus grand navire au monde jamais construit (269 mètres de long). Proclamé insubmersible, il représente alors la vitrine luxueuse de l’industrie britannique triomphante. Il n’ira pas au bout de sa traversée inaugurale. Le 15 avril 1912 à 2h20 du matin, à quelques centaines de kilomètres au sud-est de Terre-Neuve, le Titanic coule après avoir heurté un iceberg faisant près de 1500 victimes.

Soixante-treize ans plus tard, "Alors qu’il ne reste plus que 3 jours de campagne, le « hourra » de la victoire est crié par tout l’équipage du Knorr. À une heure du matin le 1er septembre 1985, alors qu’il observait le moniteur vidéo, Jean-Louis Michel, ingénieur Ifremer, vit apparaître l’image d’une énorme chaudière enregistrée par la caméra vidéo montée sur l’Argo..." l’Ifremer découvrait l’épave au cours d’une campagne franco-américaine.

L’Ifremer a par la suite mené des campagnes d’exploration du Titanic avec son sous-marin Nautile en 1987, 1993, 1994, 1996 et 1998. Des milliers d’objets ont été remontés.

 

70 ans après le naufrage : les premières recherches de l’épave

L’expédition franco-américaine « Titanic 1985 » : la découverte

Déclaration des chefs de mission à l’arrivée de leur expédition le 9 septembre 1985 à l’Institut Océanographique Woods Hole (États-Unis)

Après la découverte, l’exploration du Titanic…

Les scientifiques de l’Ifremer et de Genavir se souviennent

L’avenir des technologies sous-marines

Le film témoignage: l'étoile blanche

Quelques archives