Quels réseaux de mesures pour la surveillance de la santé du littoral ?

Yannick Aoustin

et

Michel Répécaud

Le constat du changement climatique conduit à mesurer les impacts sur notre environnement pour évaluer, anticiper et s'adapter aux conséquences probables sur notre société. L'océan et les eaux littorales fournissent des services écosystémiques inestimables pour la vie sur notre planète et pour l'espèce humaine en particulier. La connaissance et la surveillance du fonctionnement du milieu marin se sont considérablement améliorées grâce à la science et à la technologie.

Dans ce milieu complexe présentant de fortes variabilités spatiales et temporelles, les technologies permettent de mettre en oeuvre des outils de surveillance performants, fonctionnant en réseau et en relation étroite avec la modélisation. La fourniture d'une donnée de qualité sur la connaissance du milieu marin exige des instruments précis, robustes, communicants, capables de résister à un environnement particulièrement sévère sans nécessiter une logistique trop lourde. Les nouvelles technologies laissent envisager des capteurs de plus en plus nombreux, miniaturisés, reconfigurables et durables fonctionnant de manière automatique en réseaux.

La conférence présente les caractéristiques du milieu marin, le besoin en données, les paramètres mesurables, les supports, les réseaux de mesures existants et les évolutions technologiques. Un focus est fait sur quelques réseaux côtiers dont les réseaux collaboratifs.