Etre ou ne pas être en bon état écologique : vers une gestion de l'écosystème marin européen

Patrick Camus

Une mer saine, propre et productive, un bon fonctionnement des écosystèmes marins et un usage durable des biens et services associés : tels sont les objectifs de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin.

Les pressions exercées par l'homme sur l'environnement marin sont nombreuses : appauvrissement de la biodiversité, dégradation des habitats, contamination par des substances dangereuses, excès de substances nutritives entraînant l’eutrophisation du milieu.

À ces pressions, il faut ajouter les effets, encore peu connus, du changement climatique sur ces milieux. Jusqu’à présent, les mesures visant à protéger l’environnement marin étaient élaborées secteur par secteur, avec pour effet un manque de cohérence entre les politiques, les législations, les programmes et les plans d’action au niveau régional, national, européen et international. La directive cadre du 17 juin 20082 constitue donc une avancée majeure en matière d'approche intégrée des mers et des océans. Elle définit, pour la première fois, une politique globale de protection de l’environnement marin axée sur les écosystèmes et les habitats. Elle introduit également la notion fondamentale de "bon état écologique" pour le milieu marin définie à partir d'un jeu très complet de descripteurs et en référence aux pressions et impacts sur le milieu.