La plateforme de substances naturelles

RESPONSABLE DE LA PLATEFORME

pour l'IRD : Dr Cécile DEBITUS
Directeur de Recherche

Tel. : 40 474 203

E-mail : cecile.debitus@ird.fr

pour l'UPF : Dr. Marina DEMOY-SCHNEIDER
Maître de Conférences en Biologie Cellulaire

Tel. : 40 803 829
E-mail : marina.demoy-schneider@upf.pf

La plateforme technologique dédiée aux recherches sur les substances naturelles a été créée en 2007 lors de la mise en place du centre de recherches sur la biodiversité insulaire (CPRBI) dans les locaux du centre IRD d’Arue. Elle a ensuite été intégrée à l’UMR241 lors de sa création en 2012.

Elle est partagée entre le site de l’IRD et le site de l’Université de la Polynésie Française et réunit des moyens techniques mis à disposition des enseignants-chercheurs et des chargés de recherche appartenant à l’UMR 241-EIO qui travaillent dans divers domaines de recherche : biologie marine, phytochimie, chimie marine.

 

Les travaux menés par les chercheurs de l’UPF et de l’IRD visent à valoriser la chimiodiversité terrestre et marine sur des cibles présentant un intérêt particulier pour la Polynésie française, soit pour leurs propriétés antibiotiques à l’égard des pathogènes humains et aquacoles (partenariat avec les chercheurs de l’Ifremer), leurs propriétés anticancéreuses sur une lignée cellulaire de mélanome et leur action sur un enzyme important de la mélanogenèse et sur des enzymes intervenant dans le diabète et la maladie d’Alzheimer.

 

Différents tests ont été mis au point et sont couramment utilisés dans le cadre de divers programmes de recherche : tests de cytotoxicité sur lignées de cellules animales (Mélanome murin), mesures d’activités enzymatiques (a-Glucosidase, Tyrosinase, Acetylcholinestérase) et mesures d’activités anti-radicalaires (DPPH : 2,2-diphenyl-1-picrylhydrazyl).

 

La plateforme apporte déjà un soutien technique à plusieurs chercheurs de l’UMR 241-EIO dans le cadre de leurs programmes de recherche. Elle peut également mettre à disposition ces moyens pour des utilisateurs externes à l’UMR 241-EIO. Le maintien et l'entretien de la plateforme sont sous la responsabilité d'une équipe permanente. Cette équipe est chargée de mettre au point, d'améliorer et de faire respecter des règles d'utilisation pour un fonctionnement harmonieux de cet outil de travail, dans le cadre de Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL).

Cette plateforme dont les équipements se sont étoffés au fil des années, équipée de paillasses et de verrerie, est pleinement opérationnelle pour étudier les organismes qu’ils soient d’origine marine ou terrestre, de la récolte jusqu’à l’isolement des molécules recherchées.

 

Sur le site de l’IRD, elle est constituée de 4 laboratoires dédiés et équipés comme indiqué ci-dessous :

-      Chimie marine : 1 sorbonne ; 2 évaporateurs rotatifs ; 1 refroidisseur à circuit fermé ; 1 extracteur sous pression (ASE Dionex) ; 2 armoires à produits chimiques.

-      Phytochimie : 1 sorbonne ; 1 hotte à filtre pour la révélation des CCM ; 2 évaporateurs rotatifs ; 2 refroidisseurs à circuit fermé, 1 armoire à produits chimiques.

-      Chromatographie : 1 CombiFlash® Companion® (système de chromatographie flash, avec détecteur UV et collecteur de fractions) ; 3 chaines de chromatographie liquide hautes performances  (HPLC Agilent) analytiques couplées à des détecteurs à barrette de diodes UV-vis, dont une datant de 2012 équipée en plus d’un four pour colonne et d’un détecteur ELSD (détecteur à diffusion de la lumière) ; 1 enceinte de révélation UV pour CCM.

-      Microbiologie : 1 hotte à filtre, 1 bec bunsen, 1 incubateur

Elle dispose par ailleurs d’un accès à des espaces communs du centre IRD :

-      une pièce faisant office de séchoir pour la conservation des végétaux.

-      une pièce pour la stérilisation, le traitement et la conservation des récoltes équipée : 1 autoclave, 1 lyophilisateur (4kg de glace), 1 évaporateur sous pression réduite (SpeedVac), 1 chambre froide (-20°C), 1 générateur d’eau distillée, 1 congélateur -80°C.

-      un local dédié au broyage des organismes

-      un local à produits chimiques dans le parc du centre

 

Sur le site de l’UPF, elle est composée de 2 laboratoires dédiés et équipés comme indiqué ci-dessous :

-      Phytochimie : 3 sorbonnes ; 2 HPLC analytique et semi-préparative détecteur DAD (barrette de diode) (1 HP séries 100) (Agilent) et 1 HPLC préparative détecteur DAD (barrette de diode) (HP séries 100) (Agilent) ; 4 évaporateurs rotatifs et 3 pompes à vide (Büchi) ; 1 Evaporateur de tubes avec une pompe à vide (Syncore) ; 3 bacs à ultrasons (Bioblock) ; 4 pompes à vide (KNSlab) ; 3 plaques chauffantes ; 1 balance de précision (Mettler Toledo) ; 1 chiller ; 1 détecteur DDL 31 (Eurosep) ; 1 chromatographie en phase gazeuse (Agilent) ; 2 collecteurs de fractions (Spectra/Chrom CF1 fraction collector et Eldex Universal fraction collector) ; 1 spectrophotomètre UV (Agilent) et 1 spectroscope IR (Jasco ST/IR 460+).

Responsable : Dr Taivini TEAI, maître de conférences HDR en Chimie-      Culture cellulaire : 1 hotte à flux laminaire (Holten) ; 1 étuve thermostatée avec CO(ThermoFischer) ; 1 microscope inversé (MOTIC AE30) ; 1 microscope droit fond clair (LEICA DM 2000) acquis par l’IRD et 1 bain-marie (Thermo-Fischer).Responsable : Dr Marina DEMOY-SCHNEIDER, maître de conférences en Biologie Cellulaire