IMAGIGAS

Le projet IMAGIGAS (mars 2016-décembre 2017) contribuera à mesurer in vivo grâce à l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) des caractères phénotypiques descripteurs précoces de santé (poids de chair, température interne) et à réaliser leur mesure à haut-débit, de manière non destructive et non invasive,  chez des huîtres creuses, saines puis soumises à un stress afin d’en quantifier les effets.

Contexte

Face aux maladies qui affectent les huîtres creuses sauvages et élevées, très peu de caractères phénotypiques permettant de mesurer la santé de ces animaux ont été proposés. Il s’agit principalement des caractères « mortalité » ou « survie » qui sont des descripteurs binaires (animal mort/vivant) peu informatifs et révélateurs tardifs du processus physiopathologique sous-jacent, souvent multifactoriel qui conduit au final à la mortalité des animaux.

L’étude directe de caractères  phénotypiques des mollusques marins est confrontée à plusieurs limites, à la fois liées au modèle animal étudié et aux instruments employés :

  • diversité des espèces de mollusques marins, présentant des spécificités organiques et fonctionnelles éloignées des modèles animaux vertébrés,
  • présence d’une coquille, limitant l’accès aux tissus pour la mesure de phénotypes,
  • vie en milieu marin, nécessitant l’adaptation ou la création d’instrumentations appropriées aux conditions de ce milieu halin,
  • techniques instrumentales souvent invasives, destructives, non réalisées en continu. Hormis dans le cas d’études d’écophysiologie, les mesures de phénotypes chez l’huître creuse n’ont pas pu être automatisées.

Responsable : Cyrille François (LGPMM)

Collaborations externes :

IRSTEA, Plateforme rennaise d’imagerie et de spectroscopie structurale et métabolique (PRISM)

Université de La Rochelle, LIttoral ENvironnement et Sociétés (LIENSs)