L'instrumentation

Le projet Recopesca repose sur la mise en œuvre de capteurs sur les engins et à bord de navires de pêche volontaires. Ces capteurs ont pour mission de mesurer les paramètres environnementaux au fond et dans la colonne d’eau (température, salinité, turbidité…) et de quantifier l’effort de pêche (durée d’immersion des engins de pêche, longueurs de filet déployées…).

Le mode de fonctionnement du système Recopesca, totalement autonome, ne nécessite aucune intervention de l’équipage pour fonctionner. Il a été étudié pour une mise en œuvre sur tout type de navires de pêche, quelle que soit leur taille, les métiers qu’ils pratiquent ou les infrastructures techniques disponibles à bord.

Le système s’articule autour des équipements suivants :

  • Des capteurs fixés sur les engins de pêche mesurent la profondeur et les paramètres physiques de l’environnement tels que la température ou la salinité (capteurs SP2T et STPS). En plus de ces paramètres, la mesure du temps d’immersion de la sonde constitue un bon indicateur du temps de pêche de l’engin, que celui-ci soit traînant ou dormant.
  • Un autre type de capteur, le compte-tour (aussi appelé SLF), est destiné à équiper les appareils de virage des navires pratiquant les arts dormants. Fixé sur l’axe de rotation, il enregistre le nombre de tours et en déduit la longueur d’engins levée à chaque opération. Ce capteur est actuellement en cours d’adaptation aux vire-filets traditionnellement rencontrés.
  • Ces différents capteurs sont équipés d’un dispositif radio leur permettant de communiquer par ondes radios l’information collectée à une centrale d’acquisition appelée Concentrateur. Installé à bord du navire, ce concentrateur héberge également un GPS qui permet de spatialiser les données physiques et enregistrer la route du navire. Le concentrateur reçoit les données des capteurs et du GPS par ondes radios puis les transfère à terre pour stockage dans les base de données de l’Ifremer. La transmission automatique de l’information se fait via le réseau GPRS dès lors que le navire se trouve à portée du réseau téléphonique, sans intervention de l’équipage.
  • Sur l’idée de quelques professionnels impliqués dans le projet Recopesca, une balance embarquée équipée d’un dispositif permettant de compenser les mouvements du navire a été mise au point. Elle permet de peser et d’enregistrer les captures par espèce, données complémentaires à celles d’effort de pêche enregistrées par les autres capteurs.

Le dispositif minimum installé sur un navire comprend un concentrateur et un ou plusieurs capteurs physiques. Equipés de batterie, les capteurs sont autonomes. Seul le concentrateur (et bien sûr, la balance) nécessite d’être alimenté par du courant continu.

Le projet Recopesca est modulaire et évolutif. Différents capteurs sont donc à l’étude dans le futur pour la mesure d’autres paramètres physiques tels que la turbidité, l’oxygène dissous…

L’équipement Recopesca a été développé par la société NKE, en collaboration avec Ifremer.