Ontogenèse

Strictement parlant, l'ontogenèse est le développement d'un individu à partir de l'oeuf (ovule fécondé par un spermatozoïde) jusqu'à l'âge adulte.

Dans le cadre de ce projet, cela recouvre aussi bien le développement de l'embryon dans son ensemble (en tant qu'individu) que le développement d'un tissu particulier et/ou la mise en place d'une fonction physiologique avec différents niveaux de prise en compte. C'est ainsi que l'ontogenèse pourra être analysé au niveau de l'individu, d'un tissu, de cellules ou de molécules.

→ Ainsi pour la fonction "Reproduction", nous nous intéresserons à la mise en place des cellules germinales (les futures gamètes), à la formation des gonades et à la mise en place du contrôle hormonal de la reproduction. L'évaluation de la fonction de reproduction en tant que telle constituera la vérification de l'intégrité fonctionnelle de la reproduction.

→ Nous évaluerons ainsi dans ce projet les effets d'une exposition aux HAP sur les grands processus physiologiques que sont le développement, la croissance, l'immunité, la digestion, l'osmorégulation, le comportement, le métabolisme et la reproduction.

Quel est l'intérêt d'étudier les altérations du développement ? En fait il y en a plusieurs : les stades précoces (embryons et larves) sont des stades extrêmement sensibles au modification de leur environnement et donc à la présence de polluants. Ainsi une exposition précoce peut avoir des conséquences importantes sur la physiologie du juvénile ou de l'adulte. Par ailleurs un juvénile ou un adulte qui serait exposé dans les mêmes conditions pourraient ne pas présenter d'altération. Il est donc indispensable d'évaluer les effets d'une molécules à différents stades du cycle de vie.

Enfin l'altération d'une étape d'un processus physiologique peut passer inaperçue jusqu'à l'expression de cette fonction. Reprenons l'exemple de la reproduction, une altération d'une des étapes citées ci-dessus ne sera pas observable (sauf analyse spécifique bien sur) avant que les animaux ne soient matures et ne se reproduisent. Il est donc indispensable d'évaluer les effets d'une molécules tout au long de la vie de l'animal et de disposer de tests qui prennent en compte d'éventuels effets tardifs.

→ Dans le cadre de ConPhyPoP les effets d'une exposition aux HAP seront suivi de l'embryon à l'adulte en évaluant la mise en place des fonctions physiologiques et leur intégrité fonctionnelle.