Les gastéropodes

L’escargot de mer ou gastéropode est un mollusque. Sa morphologie dépend de sa capacité ou non à fabriquer une coquille. Son corps se compose d’une masse viscérale et d’un manteau fixés à la coquille lorsqu’il en sécrète une, ainsi que d’une tête et d’un pied qu’il peut sortir ou rétracter dans la coquille.

 

 

 

Les caractéristiques de l’escargot de mer

La coquille 
La coquille secrétée par l’escargot de mer s’enroule généralement autour d’un axe au fur et à mesure de sa croissance. Mais elle peut être réduite à un cône droit (la patelle), à une nacelle (crépidule), à un tube arqué, ou à des granulations calcaires. Elle peut disparaître avant la fin de la vie larvaire (Nudibranches). La coloration de la coquille est due à des pigments noirs, bruns ou rouges dérivés de la tyrosine.
 

La masse viscérale 
Les viscères sont logés dans la coquille et épousent sa forme. La cavité palléale renferme les organes respiratoires, sensoriels et excréteurs.
 

Le manteau 
Il est plaqué à l’intérieur de la coquille qu'il sécrète à la fois par son bord pour l'allonger, et par sa face externe pour l'épaissir. Le manteau est en fait le prolongement de la masse viscérale et le repli qu'il forme détermine la cavité palléale qui est le siège des courants respiratoires, alimentaires ou de rejets de déchets.
 

La tête 
Elle est toujours bien distincte du corps. La bouche est visible entre les deux tentacules qui portent les yeux.
 

Le pied 
Le pied ventral est aplati et permet la reptation. Il fabrique l’opercule, une pièce cornée ou calcaire, qui sert à fermer la coquille lorsque le corps de l’animal s’y est rétracté.
 

 

On classe les gastéropodes en trois catégories, en fonction de leurs caractéristiques anatomiques :

  •  les prosobranches : Ils ont une ou deux branchies en avant du cœur, un système nerveux croisé. La coquille, bien formée, est généralement fermée par un opercule. Les sexes sont généralement séparés
  •  l es opisthobranches : Quand ils ont une branchie, celle-ci est placée à l’arrière du cœur. Leur système nerveux est déroulé. Ils sont hermaphrodites. Il n’y a pas d’espèce commerciale
  •  les pulmonés : il n’ont pas de branchie, la cavité palléale devient le poumon. Les coquilles n’ont pas d’opercule. Ils ont une ou deux paires de tentacules rétractiles. Ils sont hermaphrodites
(Source : Les poissons de mer des pêches françaises - Jean Claude Quéro - Delachaux et Niestlé) 
Les espèces commerciales