La filière pêche

 

La criée ou la halle à marée

Dans la halle à marée, les arrivages de poisson frais font l'objet d'une vente aux enchères publique : la criée.

La vente a lieu après que les poissons, crustacés ou coquillages aient été débarqués et stockés sous la halle à marée réfrigérée. Les crieurs présentent les produits par lots aux différents mareyeurs qui achètent à main levée et font monter les enchères. Les lots reviennent au mareyeur le plus offrant.

 

vente à la criée © Ifremer 

En France métropolitaine, près de la moitié des 42 criées disposent maintenant d'un système de vente aux enchères informatisé. A terme, toutes les transactions s'effectueront sur ordinateur.

 

Vente aux enchères  

au cadran. © Ifremer 

Les mareyeurs 

Les mareyeurs achètent le poisson directement au pêcheur, à la criée ou à l'importateur pour les revendre aux grossistes, aux poissonniers-détaillants, aux grandes surfaces, aux restaurateurs… Ils sont les chaînons indispensables entre l'offre des pêcheurs et la demande des consommateurs.

La France compte près de 400 entreprises de mareyage employant près de 10 000 personnes. L'arrêté du 28 décembre 1992 a imposé aux ateliers de mareyage une mise aux normes sanitaires européennes, telles que le respect de la chaîne du froid, une hygiène irréprochable du personnel et du matériel, une facilité de nettoyage des locaux et la mise en place d'autocontrôles. Ces mesures ont permis l’accroissement des performances des entreprises et l’amélioration de la qualité des produits conditionnés.

Le poisson commercialisé frais peut être vendu sans avoir été transformé, mais la plupart du temps le poisson est valorisé, c'est à dire nettoyé, trié, éviscéré, étêté, fileté, pelé… Les produits sont ensuite conditionnés, c'est-à-dire emballés en caisses, en bourriches, mis dans la glace ou sous vide en fonction de la demande des clients.

La pêche française, la pêche étrangère

Les produits de la pêche vendus dans les criées françaises proviennent de bateaux français et de bateaux étrangers.

 

Données Ofimer 2006 

 

Les importations et les exportations

En 2006, le total des exportations se montent à 432 517 tonnes pour une valeur de 1,4 milliards d'euros. Les principaux clients de la France sont l'Italie (319 millions d'€), l'Espagne (277 millions d'€) , la Belgique (150 millions d'Euros), l'Allemagne (122 millions d'€) et le Royaume-Uni (84 millions d'€).

En 2006, les importations s'élèvent à 1,12 million de tonnes pour une valeur de 4 milliards d'euros.Les principaux fournisseurs de la France sont la Norvège (403 millions d'€), le Royaume-Uni (361 millions d'€), l'Espagne (261 millions d'€), le Danemark (200 millions d'€), les Etats Unis (188 millions d'€), Madagascar (135 millions d'€), la Chine (114 millions d'€)...

Données DNSCE 2006 

la distribution

Les grandes et moyennes surfaces sont de loin les principaux distributeurs de produits de la mer sous toutes leurs formes. Les marchés ne commercialisent pratiquement que des produits frais et les enseignes spécialisées que des produits surgelés. La part des poissonneries est en constante diminution, mais résiste dans le produit frais et le produit traiteur. Quant au hard discount, sa part augmente, mais il ne s'est pas risqué sur le marché du produit frais.

 

Données Ofimer/TNS 2006