OPALE (2016-2020)

Les microalgues utilisées pour les productions industrielles sont directement issues du milieu naturel. Des progrès de productivité substantiels peuvent être attendus de techniques d’amélioration non-OGM, inspirées de celles utilisées avec succès dans le secteur agricole. Les travaux pionniers du projet ANR Shamash en ont démontré le potentiel. Dans son prolongement, le projet ANR Facteur 4 a stimulé le développement d’outils et de méthodes d’amélioration originales et performantes qui ont permis l’obtention d’une première collection de souches améliorées. La productivité en lipides a finalement été augmentée d’au moins un facteur quatre, la teneur en chlorophylle divisée par deux, et la résistance aux fluctuations de température améliorée de 2 °C.

Le projet OPALE, financé par le programme GENESYS de la SAS PIVERT, propose de consolider et d’exploiter le potentiel de ces résultats sur une plus large échelle, afin d’obtenir des populations de microalgues présentant des productivités accrues en AGPI-LC, et de mieux répondre aux besoins en alimentation animale et humaine. Le projet se basera sur l’optimisation de la biodiversité naturelle. Les souches d’intérêt seront sélectionnées en combinant deux approches d’amélioration parfaitement maîtrisées, puis la stabilité des caractères et le potentiel des souches obtenues seront évalués en aquaculture. A l’issue de ce projet, des souches de microalgues présentant des productivités décuplées en AGPI-LC d’intérêt seront disponibles pour leur commercialisation.

 

Partenaires :

UPMC/CNRS - Laboratoire Océanographique de Villefranche sur mer

INRIA Sophia Antipolis – Equipe BIOCORE

IFREMER – Laboratoire Sécurisation des Productions en Conchyliculture

Budget global:

1 800 634 €