Sélection variétale

Dans le domaine des végétaux terrestres le principe de sélection massale pratiquée d’une façon empirique a évolué vers une sélection variétale en utilisant des outils de sélection de plus en plus performants qui sont en partie transférables aux microalgues.

A l’instar des progrès obtenus ces cinquante dernières années en agriculture, la sélection de souches ou de populations originales de microalgues à fort potentiel pour des applications ciblées est un enjeu majeur pour l’avenir de l’exploitation industrielle de ces organismes.

En matière de sélection non-OGM, le champ d’expérimentation est extrêmement large en terme d’améliorations envisageables : productivité, tolérance, molécules produites.

Le projet SHAMASH financé par l’ANR a permis de développer une technique de sélection de microalgues par cytométrie en flux complétée par une mutation aux UV-C, pour obtenir une souche ayant doublé sa teneur en triglycérides, tout en conservant ses capacités de croissance.

Ces résultats ouvrent des voies nouvelles. Aussi le laboratoire s’oriente t-il vers le marquage de caractères biologiques particuliers afin de les tester pour mieux comprendre le potentiel des espèces concernées et procéder à une sélection orientée.

Publication: Enhancement of neutral lipid productivity in the microalga Isochrysis affinis Galbana (T-Iso) by a mutation-selection procedure.