Flux nutritifs

Après le carbone, l’azote et le phosphore sont les deux éléments majoritaires dans la composition élémentaire des microalgues. Ces éléments sont au cœur des problèmes d’eutrophisation dans le milieu naturel. Ils font l’objet de toutes les attentions dans les processus d'épuration des eaux. Ils doivent, enfin, être fournis en quantités importantes pour les cultures de microalgues. Dans l’avenir, le prix des engrais azotés et phosphorés va tendre à s’accroître, en lien avec le prix de l’énergie et la raréfaction des ressources naturelles.

L’objectif de ce programme est de développer les approches et outils pour améliorer notre connaissance des besoins en azote et en phosphore des microalgues. Les travaux conduits au laboratoire tendent ainsi à caractériser les capacités maximales d’absorption (notion de consommation de luxe), les besoins minimaux en azote et en phosphore, ainsi que l’influence du statut nutritif des microalgues et des conditions du milieu sur les paramètres d’absorption.

L’étude du concept de colimitation permet d’envisager des études sur les interactions entre ces deux éléments et sur leurs répercussions sur la croissance et la composition des microalgues.

En raison de la place centrale de l’azote et du phosphore dans la physiologie des microalgues, ce programme de recherche possède un très large spectre d’applications, depuis la fertilisation raisonnée des cultures à vocation industrielle, en passant par l’épuration des eaux et rejets divers et le choix des espèces les plus adaptées à cet effet, jusqu’à une meilleure compréhension du fonctionnement des écosystèmes.