Compréhension algue/bactérie

Quels que soient les modes de culture, la production en masse de microalgues indemnes de bactéries est une exigence difficile à atteindre et à conserver. Bien que ces microorganismes procaryotes présentent une biomasse négligeable, leur présence intervient dans le métabolisme des algues et peut provoquer des variations de rendements. Le contrôle des populations microbiennes associées est donc important pour la pérennité et l’amélioration des cultures et s’inscrit dans une démarche qualité. Le projet Symbiose financé par l’ANR a permis au laboratoire de développer des études sur les relations microalgues-bactéries. Le laboratoire PBA dispose dorénavant d’une bactériothèque, spécifique des microalgues, et caractérisée par approches phylogénétique. Le développement d’un système de criblage en culture microplaque a permis de sélectionner des souches bactériennes qui améliorent les rendements de croissance alguale. Les mécanismes d’interactions entre algues et bactéries sont étudiés par des approches écophysiologiques.