Enjeux

L’enjeu stratégique à moyen terme, au plan national comme au plan européen, est la mise en place et la pérennité d’un service opérationnel d’intérêt général d’analyse et de prévision océanique.

Au plan Européen, la Commission européenne a défini cet enjeu dans sa communication sur GMES, en rappelant le besoin de "services de surveillance et de prévision systématiques aux niveaux régional et mondial, à l'aide de modèles et méthodologies exigeant d'importantes capacités de calcul et de traitement".

Elle attend que ces services "produisent des informations pour la surveillance et la compréhension du changement climatique" et contribuent " à des améliorations dans le secteur des transports, ainsi qu'à l'approfondissement des connaissances marines nécessaires à la mise en œuvre de la nouvelle politique maritime intégrée de l'UE".

Les directives européennes (Directive cadre sur l’Eau et Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin en particulier) et les engagements internationaux dans le domaine maritime impliquent des obligations pour l’Etat dans la connaissance et la surveillance des espaces maritimes. Les politiques publiques concernées sont nombreuses : environnement, gestion des ressources, aménagement du territoire, santé, sécurité publique et sûreté, défense, recherche…

Les usagers du domaine maritime (professionnels de la mer, aménageurs, plaisanciers, tourisme…) ont également des attentes fortes concernant la description et la prévision de la mer pour sécuriser leurs activités et en optimiser le coût.

Enfin la prise de conscience sociétale de la fragilité du milieu mais aussi de sa richesse fixe de nouvelles exigences en matière de développement durable.