La suite logicielle GLOBE

Le développement du logiciel GLOBE (Global Oceanography and Bathymetry Explorer) a été initié en octobre 2011. Stratégique pour l'institut, le but de ce logiciel est d’offrir à la communauté scientifique un outil général de traitement et de visualisation des données océanographiques. En Europe, le projet EUROFLEETS a donné une première impulsion pour une politique commune en matière d'outils logiciels d'acquisition et de traitement des données acquises en mer et a été le projet initiateur de GLOBE.

Cette suite logicielle s'articule autour du 3D-Viewer, auquel est connecté un ensemble de modules fonctionnels. Le 3D-Viewer permet de visualiser des Modèles Numériques de Terrain, des écho-grammes dans la colonne d’eau, des objets (navires, sous-marins), des photos, des vidéos ainsi que des données sismiques. Par ailleurs, il intègre la visualisation multicouches et donne des descriptions contextuelles (métadonnées).

Les modules fonctionnels concernent au minimum la visualisation et le traitement des données des sondeurs multifaisceaux (bathymétrie et imagerie), des données des engins sous-marins (photos, vidéos, capteurs), des données sismiques et des données des sondeurs de sédiment ainsi que des données halieutiques brutes et écho-intégrées. D'autres modules seront développés au cours de la vie du produit.

Le développement de GLOBE s’est amplifié en 2012 et une première version d’un éditeur de sondes a été diffusée en mars. Le 3D-Viewer  a été incorporé en juin 2012

Le développement de la version GLOBE 2.0 est en cours (réception en mai 2013), avec quatre nouvelles fonctionnalités: une nouvelle interface de lecture d'images sous-marines de la caméra OTUS du Victor 6000, un ensemble de fonctionnalités "statistiques" sur les données des sondeurs multifaisceaux, des évolutions fonctionnelles importantes sur la bathymétrie (gestion de gros volumes, ergonomie, gestion des projections, ...) et la gestion de la navigation. Une version de GLOBE a été livrée au SISMER pour diffusion aux partenaires du projet européen Geo-Seas.