La valorisation des logiciels temps réels sur les flottes étrangères – quelques exemples

Le NOC (National Oceanographic Center) en Angleterre a acquis les droits d’utilisation du logiciel TECHSAS dans le cadre de la modernisation des outils d’acquisition des données à bord des navires : R/V James Cook, Discovery et du ROV grands fonds ISIS.

 

Le NIOZ (Nederlands Instituut voor Onderzoek der Zee) aux Pays-Bas, s’est porté acquéreur en 2009 de TECHSAS, SDIV+ et CASINO+ pour le N/O Pelagia (66 mètres de long et construit en 1991). Le NIOZ a comparé l’offre Ifremer et celle de la société allemande Werum (produits DAVIS-Ship pour l’acquisition et PERPLEX pour la planification de mission) pour finalement choisir les produits logiciels de NSE. Le contrat a prévu la cession des codes sources du logiciel TECHSAS permettant au NIOZ de réaliser ses propres évolutions.

 

En 2008, les outils logiciels TECHSAS, SDIV+, SUMATRA et CASINO+ ont été implémentés sur le N/O Southern Suveyor de l'institut australien CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation).

 

En 2012, un contrat a été signé avec l'AAD (Australian Antartic Division) pour la fourniture et la mise en place du système d'acquisition TECHSAS et de SDVIV sur le navire Aurora Australis.