Réseau informatique

La tête de réseau Gigaethernet du Thalassa offre désormais 336 prises gigaethernet (240 prises avant l’arrêt technique) pour les besoins des scientifiques et des navigants. Cette évolution a permis d’intégrer l’extension de câblage Ethernet réalisée au PC scientifique et au laboratoire de physique et de réaliser la connexion de l’ensemble des prises réseau du bord. Une structuration en VLANs a aussi été effectuée, permettant ainsi une meilleure maîtrise des différents flux d’informations sur le navire.

Concernant les serveurs, la machine SUN V240 obsolète (disparition du constructeur SUN depuis environ 3 ans), a été remplacée par un nouveau serveur INTEL HP DL380/G7. Plus précisément, ce serveur fonctionne sous l’hyperviseur VMWARE et peut ainsi accueillir plusieurs machines virtuelles (VM) simultanément, réduisant ainsi le nombre de machines physiques à bord.

Suite à ces changements, le logiciel système SYMSAT, permettant la messagerie entre le navire et la Terre, a été porté d’un environnement SUN SOLARIS vers Linux CENTOS sans régression sur les fonctionnalités offertes. Depuis environ 3 ans, le serveur NAS du navire n’arrivait plus a gérer l’ensemble des fichiers des missions halieutiques, en particulier ceux du sondeur ME70. Sa capacité a été étendue de 3To a 18To en RAID6, et c’est désormais une machine NETAPP 2040 qui assure cette fonction.

Enfin et pour réduire le nombre de PC en fonction à bord, une implantation plus poussée de la nouvelle technologie de virtualisation VMWARE a été effectuée. Un nouveau serveur générique pouvant accueillir simultanément plusieurs applications a été installé. Ainsi, 14 PC classiques ont été supprimés du navire, ce qui devrait faciliter le maintien en production de ces configurations.