Le renouvellement des équipements de sismique

Les équipements sismiques sont utilisés dans le domaine des géosciences pour explorer la croûte océanique sur des épaisseurs variant de quelques mètres à plusieurs kilomètres. Ces équipements sont constitués d'une source acoustique (compresseurs et canons à air) et d'un ensemble de capteurs (hydrophones) répartis le long de câbles tirés par le navire appelés "flûtes sismiques". Les flûtes peuvent varier de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres suivant l'application recherchée.

Ces équipements, mis au point entre 1999 et 2004, reposent sur la technologie Sercel de streamer numérique fluide (remplissage des gaines des flûtes sismiques avec de l'huile) et sont basés sur le même système d'acquisition Sercel Seal 408. Ils sont intégrés dans des containers 10 ou 20 pieds et peuvent être mis en œuvre sur différents navires de l'Ifremer ou d'autres instituts.

Les évolutions envisagées correspondent à une demande de la communauté scientifique de moderniser les équipements sismiques existants et d'augmenter leur capacité d'imagerie. La technologie de flûte sismique "solide", retenue pour les nouveaux dispositifs, permet de diminuer le niveau de bruit sur les données. Cette technologie permet également de minimiser les risques de pollution en cas d’avarie (toxicité de l'huile contenue dans les flûtes sismiques fluides) et de répondre ainsi à l’évolution en cours de la réglementation.

Le projet de renouvellement des équipements de l'Ifremer a été précisé au cours de l'année 2013, puis lancé en 2014. Les budgets 2014-2015 ont permis de financer  une flûte de 600m pour effectuer les missions de sismique haute résolution, avec des essais prévus en février 2015 à bord du N/O Thalassa ainsi qu’une flûte de 4500m pour assurer les missions de sismique multitraces. Pour cette dernière, les essais se dérouleront en mi-août 2015.