Le sondeur de sédiment littoral

NSE a développé un nouveau sondeur de sédiments (SDS) pour réaliser des acquisitions sur le plateau continental (profondeur de 20 à 200 m). Cet équipement est intégré dans un poisson remorqué (développé en collaboration avec RDT) et pourra être mis en œuvre sur les navires côtiers de l’Ifremer ou d’autres bateaux d’opportunité. L’objectif était de remplacer le sondeur Western EDO 248 devenu aujourd’hui obsolète et d’améliorer ses caractéristiques en terme de résolution, de pénétration et d’imagerie des couches sédimentaires. Ce nouveau sondeur permettra de réaliser des acquisitions dans des zones complémentaires à celles couvertes actuellement par Haliotis (1-20 m) et par les navires hauturiers (jusqu’à plus de 3000 m de profondeur). Tous les SDS de l’Ifremer constitueront ainsi un parc d’équipements homogènes qui s’appuient sur le système d’acquisition SUBOP (également utilisé pour le sparker).

D’un point de vue architecture-système, un seul transducteur assure les fonctions d’émission et de réception des signaux acoustiques. Le PC d’acquisition, ainsi que le rack contenant l’électronique de puissance, l’adaptation d’impédance, l’aiguillage actif, et l’étage de pré amplification des signaux, sont à bord du navire. L’originalité principale du sondeur est relative à son électronique PWM compacte, inspirée de celle du sondeur de sédiments AUV, spécifiée par l’Ifremer, étudiée et réalisée par IXSEA.

Les essais en mer du système complet ont été menés sur Thalia en novembre 2011, en mai 2012 et novembre 2013. Des essais technologiques ont également été réalisés sur l’Albert Lucas (navire de 11.5 m de l’INSU) en octobre 2013, confirmant la faisabilité de déploiement à partir d’un navire de petite taille. Le bilan est très positif, aux niveaux du sondeur, de sa mise en œuvre et de son comportement hydrodynamique. L’électronique de puissance compacte est à présent opérationnelle, l’intégration d’un nouveau câble électro-porteur a été validée, et l’utilisation simultanée sur Thalia du SdS, du sondeur multifaisceau EM2040 et du sonar latéral remorqué Klein 3000 est pleinement satisfaisante. Le système a été transféré à l'opérateur GENAVIR en 2015.

Éléments intégrés dans le poisson remorqué

Essais en mer sur Thalia (nov. 2011)