Crises anoxiques

Le bassin de Thau peut subir des crises anoxiques connues sous le nom de "malaïgues" ("mauvaises eaux" en occitan), dont la cause est liée à l'eutrophisation et à des conditions météorologiques et environnementales particulières. Dans le bassin de Thau, les anoxies ont provoqué des pertes de cheptel importantes dans les zones touchées, sans toutefois remettre en cause la viabilité des coquillages des zones indemnes.

Une malaïgue a intéressé la lagune lors de l'été 2003. Elle a fait l'objet de suivis systématiques hebdomadaires de la part du Laboratoire LER LR. La précédente crise anoxique majeure de l’été 1997 avait provoqué des pertes considérables (près du tiers de la production annuelle) très préjudiciables à la filière conchylicole. A nouveau, en juillet 2006, la lagune a été touchée par ce phénomène.

Le Laboratoire "Environnement Ressources" de Sète est associé pour élaborer et exploiter un modèle numérique apte à simuler ce type de phénomène.