Missions et programmes

Le laboratoire développe ses activités selon cinq axes :

1. Observer et surveiller pour agir

Il agit comme un observatoire de la qualité des eaux des milieux côtiers et de leurs ressources conchylicoles, en répondant aux exigences de gestion d'un patrimoine comme à des obligations réglementaires. Il opère :
- six réseaux nationaux (ROCCH, REMI, REPHY, RESCO, VELYGER et REPAMO) ;
- un réseau spécifique de suivi du niveau d'eutrophisation et de la qualité des milieux lagunaires : le Réseau de Suivi Lagunaire du Languedoc-Roussillon (RSL) ;
- il participe en outre à un réseau interrégional sur les Intégrateurs Biologiques, le RINBIO.

Le laboratoire opère, en collaboration avec le LER PAC (Provence Azur Corse),  les réseaux pour le contrôle de surveillance et opérationnel de la Directive Cadre sur l'Eau, sur les masses d'eau côtières et de transition sur l'ensemble de la façade méditerranéenne.

2. Fournir points de vue, avis, expertises et diagnostics

Le laboratoire fournit des appuis à la décision auprès des partenaires institutionnels et professionnels locaux et régionaux de l'Ifremer. Ces appuis concernent :
- la gestion et la préservation de l'environnement littoral et des ressources conchylicoles ;
- la sauvegarde et le développement durable des activités économiques qui en dépendent, y compris les aspects sanitaires.

Ils prennent la forme de points de vue de l'Institut comme d'avis, d'expertises et de diagnostics.

3. Etudier pour comprendre, expliquer et prévoir

Une part importante des activités du laboratoire concerne des actions en matière d'études et de recherches. Celles-ci intéressent directement :
- les questions, exprimées par la demande sociale relatives aux interactions entre "Ressource et Environnement" et "Environnement et Ressources" ;
- le développement des connaissances en aide à l'aménagement et à la gestion intégrée des environnements spécifiques de la façade méditerranéenne nationale : milieux côtiers semi fermés (lagunes) et mer ouverte.

4. Développer les outils de l'océanographie côtière opérationnelle

Le laboratoire participe aux développements et à l'application des outils de l'océanographie côtière opérationnelle tels que :
- des instruments d'observation et de mesure ;
- des outils de simulation et de représentation des tendances d'évolution du milieu et de ses ressources, sous forme de modèles numériques hydrodynamiques et écologiques et de Systèmes d’Information Géographique.

5. Développer une base de connaissances partagée et communiquer l'information environnementale

Les approches intégrées, que ce soit en terme d'observation du milieu et de gestion et d'aménagement du littoral, obligent à définir une base de connaissances commune sur le domaine littoral et côtier. L'Ifremer a considéré qu'il avait un rôle majeur à jouer pour élaborer et mettre en œuvre ce référentiel.