La recherche

L'océan est un milieu complexe: formé par les évènements géologiques, siège de réactions chimiques, et berceau d'activité biologique. Au sein de cette diversité, les misssions du Laboratoire de Physique des Océans (LPO) ne concernent que les propriétés physiques de l'océan (sa masse, ses mouvements) que nous cherchons à expliciter, quantifier et mieux prévoir. Cette focalisation de nos travaux n'interdit en rien de considérer les relations de l'océan avec les autres compartiments du système terrestre: atmosphère, glaces, sédiments, organismes vivants...

Les variations des propriétés physiques de l'océan (courants, état et niveau de la mer, température, salinité) affectent profondément les activités humaines. Ceci est évident quand on pense au littoral. Cependant l'océan au large, qui est l'objet d'étude du LPO, a lui aussi une influence importante sur les sociétés humaines. Tout d'abord, l'océan fait partie intégrante de la machine climatique terrestre: les oscillations couplées telles le phénomène "El nino", mais aussi les variations de précipitations sur les continents, l'élévation du niveau des mers, le réchauffement climatique, résultent en partie d'anomalies des propriétés physiques de l'océan. "La circulation générale et le climat" est le premier thème de recherches du LPO. Plus proche de nous, les courants intenses et les tourbillons dans le proche Atlantique influencent la navigation, la dispersion des polluants, les ressources halieutiques. L'étude de cette dynamique dite "d'échelle moyenne" constitue le deuxième thème de recherches du laboratoire. La circulation sur les marges continentales qui permet les échanges entre l'océan côtier et le large est aussi un de nos objets d'étude.