Etat Microbiologique

Les contaminations susceptibles de toucher le milieu marin peuvent altérer la qualité sanitaire des produits issus de la conchyliculture et de la pêche (coquillages en premier lieu) et rendre les produits impropres à la consommation, créant ainsi un risque pour la santé publique et menaçant l’activité commerciale des entreprises. L’analyse et la gestion du risque sanitaire sont nécessaires pour assurer la sécurité du consommateur et constituent l’un des enjeux essentiels pour assurer la pérennisation des activités conchylicoles.

Concernant le risque microbiologique en particulier, la surveillance sanitaire des zones conchylicoles ainsi que différentes études, menées par le LER/PC (Laboratoire Environnement et Ressources des Pertuis Charentais), permettent de dresser un bilan des contaminations microbiologiques pouvant affecter les productions conchylicoles du littoral des Pertuis Charentais. Les études menées dans le cadre du CPER 2007-2013 sont présentées et discutées, de même que les études sanitaires réalisées dans le cadre de procédures réglementaires visant à classer les zones de pêche à pied professionnelle.

Elles sont complétées par les données REMI (Pertuis Breton) jusqu’en avril 2014. Le contexte et les enjeux relatifs à la présence d’agents pathogènes viraux d’origine humaine (Norovirus) sont également évoqués.

A partir des constats effectués, des éléments de réflexion sont proposés afin de définir des optiques de gestion permettant d’établir des diagnostics précis des sources de pollution et de proposer des mesures correctives adaptées. 

Mots-clés : microbiologie, E. coli, Norovirus, étude sanitaire, conchyliculture, pêche à pied professionnelle, Pertuis Charentais

Pour accès au rapport "Qualité microbiologique des zones conchylicoles dans les Pertuis Charentais" : http://archimer.ifremer.fr/doc/00302/41299/40472.pdf (57.65 Mo)