HLIN 2016 - nouveaux lâchers de bouées dérivantes

Des lâchers de bouées dérivantes ont a nouveau été fait en Baie du Mont St Michel. Ces opérations sont menées en collaboration avec le SMEL (Synergie Mer et Littoral) basé à Blainville/Mer - Manche) dans le cadre du projet HLIN qui a pour objectif principal la compréhension du phénomène croissant de colonisation du littoral de l'ouest  Cotentin par l'huitre creuse Crassostrea gigas. Ces lâchers de bouées dérivantes vont nous permettre  d’améliorer nos connaissances sur la courantologie sur la façade ouest de la côte du Cotentin et de mieux comprendre la dispersion larvaire de cette huitre dans ce secteur géographique.

3 bouées dérivantes (LERN-I-0001 / LERN-I-0003 et LERN-I-0006) ont été lâchées le 26/08/2016

Un mois après le premier lâcher 2016 (voir cartes ci dessous), 3 nouvelles bouées ont été déployé.

  la LERN-I-0001 et la LERN-I-0003 ont été respectivement mise à l'eau au nord et au sud de la pointe du Roc (Granville). La position de départ de la LERN-I-0006 reste inchangée par rapport aux premiers lâchers.

LERN-I-0001

Mise à l'eau au nord de Granville, la bouée LERN-I-0001 s'est échouée sur un banc de sable proche du Bec d'Antaine. Elle a parcouru 42 milles nautiques et a dérivé très proche des côtes rocheuses de la pointe de Champeaux.

LERN-I-0003

Mise à l'eau à 2 milles au sud de la bouée LERN-I-0001, la bouée LERN-I-0003 s'est également échouée sur la plage de Saint Jean de Thomas. Sa trajectoire est relativement proche de la première bouée, notamment le long des côtes rocheuses de la pointe de Champeaux.

LERN-I-0006

La bouée est toujours à l'eau

3 bouées dérivantes (LERN-I-0001 / LERN-I-0003 et LERN-I-0006) ont été lâchées le 26/07/2016

LERN-I-0001

Après seulement 3 jours de dérive, la bouée s'est échouée à l'embouchure du Thar (petit fleuve côtier qui se jette à Saint-Pair-sur-Mer).

LERN-I-0003

Elle à parcourue pas loin de 190 km puis s'est échouée sur la plage de Carolle (Manche)

LERN-I-0006

Comme l'année précédente, la bouée LERN-I-0006 a dérivé le long de la pointe du Grouin puis fait cap au Nord/Est avant d’être récupérée à 2,3 milles marins de sa position de lâcher.