Unité technique hydrologie

L’Unité hydrologie du LERN a en charge les analyses de nutriments, chlorophylle a, phéopigments, matière en suspenion (MES) dans le cadre de différents projets dont le suivi des masses d'eau du littoral Normand.

Analyse des nutriments

L’unité Hydrologie du LERN, analyse les nutriments dans l’eau de mer suivants :

  •  silicate
  • sels azotés : nitrate, nitrite, l’ammonium
  • phosphate.
En milieu marin, la chaîne alimentaire repose sur les producteurs primaires : le phytoplancton (biomasse). Or, ces algues unicellulaires ont besoin entre autre d’azote et de phosphore pour se développer. De plus, le squelette de certaines espèces de phytoplancton étant composé de silice (SiO2), celles-ci ont besoin de silicate.

 

Les éléments nutritifs suivants sont donc de très bons descripteurs hydrologiques pour l’étude d’un écosystème marin. Les formes chimiques que nous retrouvons dans les eaux littorales et que nous analysons sont :

  • l’ammonium NH4+
  • le nitrite NO2-
  • le nitrate NO3-
  • le phosphate PO43-
  • le silicate Si(OH)4-

 

Les activités humaines peuvent entraîner une augmentation des concentrations de nutriments dans les milieux aquatiques, conduisant à des proliférations végétales excessives qui dégradent la qualité des milieux (phénomène d’Eutrophisation). C’est pourquoi, une directive européenne impose de suivre les concentrations de nutriments dans les eaux côtières pour en évaluer la qualité environnementale.

Le laboratoire réalise, en partie, pour la Directive Cadre sur l’Eau, plus de 3000 analyses de nutriments dans les eaux côtières de Normandie.

Les analyses sont réalisées, sous management de la qualité selon la norme NF EN ISO/CEI 17025, dans les eaux naturelles. La technique analytique utilisée est le dosage en flux continu avec détection par fluorimétrie pour l’ammonium et par spectrophotométrie pour les autres substances, selon la méthode Ifremer Aminot et Kérouel 2007 à l’aide d’un autoanalyseur Seal AA3.

En juin 2011,l'unité hydrologie a obtenu l'extension de la portée d'accréditation du LERN par le Cofrac (Comité Français d'Accréditation) dans la section Essais ( accréditation n°1-2048) sur le programme 100-1 pour l'analyse des nutriments dans les eaux salines et saumâtres (portée disponible sur www.cofrac.fr).

 

Analyse des matières particulaires

Une majorité d’espèces phytoplanctoniques produise de la chlorophylle a, d’où l’intérêt de son suivi régulier dans les masses d’eaux normandes.

La technique analytique consiste en une extraction des pigments chlorophylliens dans l’acétone. L’extrait est ensuite analysé à l’aide d’un spectrophotomètre UV-visible.

Enfin, La concentration en Matière En Suspension (MES) est un critère principalement étudié lors de caractérisation de milieux de type estuariens, tel que la Baie des Veys ou l’estuaire de Seine.

La technique analytique consiste à la filtration d’eau de mer afin d’évaluer par pesée la quantité de MES déposée sur le filtre.