Présentation de la Station

 

 La station Ifremer de La Tremblade est spécialisée dans les domaines de la conchyliculture, de l'aquaculture et de la surveillance de l'environnement littoral.

 Deux laboratoires sont implantés sur le site :

Le Laboratoire Environnement Ressources des Pertuis Charentais  (surveillance de l'environnement et des ressources aquacoles)

Le Laboratoire de Génétique et Pathologie des Mollusques Marins désigné par l'Union Européenne Laboratoire de Référence de l'Union Européenne pour les maladies des mollusques depuis le 01 janvier 1997 et Laboratoire National de Référence pour les maladies des mollusques bivalves depuis le 29 décembre 2009.

 
 

La surveillance du littoral : environnement et ressources aquacoles

Pourquoi ?

  • Pour apprécier la qualité du milieu marin.
  • La surveillance du milieu devient une nécessité chaque fois que :
    • la quantité de nourriture dans l'eau de mer devient insuffisante pour les coquillages,
    • des algues unicellulaires toxiques pouvant être nocives pour la santé humaine et la survie des coquillages apparaissent dans le milieu,
    • des risques de pollution majeure sont possibles, qu'ils soient d'origine agricole, domestique ou industrielle,
  • pour protéger la santé des consommateurs en veillant à la salubrité des zones conchylicoles,
  • pour comprendre les phénomènes biologiques tels que les mortalités atypiques et les variations de croissance,
  • pour sauvegarder et améliorer les élevages existants, fragilisés par la monoculture de l'huître creuse et donc fortement dépendants des risques de maladies,
  • pour diminuer les risques de transfert de maladies et de parasites lors d'échanges nationaux et internationaux. 

Comment ?

Pour surveiller le littoral et les cheptels, Ifremer met en oeuvre des réseaux de surveillance :

  •  ROCC , Réseau d'Observation de la Contamination Chimique du Littoral, pour l'évaluation des niveaux de contamination chimique,
  •  REMI , Réseau Microbiologique pour la surveillance de la qualité microbiologique des zones de production des coquillages (dénombrement des germes d'origine fécale),
  •  REPHY, Réseau Phytoplancton pour la surveillance et la détection des proliférations d'espèces phytoplanctoniques toxiques et des phycotoxines,
  • REPAMO , Réseau de surveillance de la pathologie des mollusques
  •  RAZLEC , Réseau hydrologique.

 

Pour qui ?

Les résultats des réseaux de surveillance sont principalement destinés à la profession conchylicole et aux représentants de l'Etat et des collectivités territoriales.

 

La recherche aquacole

Les programmes de recherche et les activités de surveillance sont complémentaires. Depuis les années 70 la recherche conchylicole connaît un développement important qui se traduit par la volonté de développer les productions aquacoles, de préserver la santé des élevages et d'apporter des améliorations génétiques.

Les productions aquacoles

Dans ce domaine les recherches ont pour but :

  • d'innover et d'optimiser les techniques existantes pour les rendre plus fiables et baisser les coûts de production,
  • de valoriser les claires en améliorant l'affinage et le verdissement de l'huître,
  • de développer les cultures d'huîtres creuses Crassostrea gigas en eaux profondes,
  • d'améliorer les connaissances sur la biologie des espèces, notamment la physiologie et l'écophysiologie de Crassotrea gigas et de Mytilus edulis,
  • d'améliorer la qualité des coquillages,
  • d'étudier les causes de mortalité,
  • de favoriser l'aménagement intégré de la zone côtière.

 

L'évolution rapide des connaissances sur la biologie des espèces et l'acquisition d'outils issus de la biologie moléculaire permettent une meilleure efficacité de la recherche dans les domaines de la santé animale et de la génétique.

 

La santé des coquillages et l'amélioration génétique

Les recherches portent sur :

  • l'amélioration des coquillages par la sélection et au testage des souches obtenues,
  • l'étude des agents pathogènes infectant les coquillages et à leur surveillance,
  • l'analyse et à la gestion des risques biologiques et écologiques liés aux stratégies aquacoles,
  • l'étude des interactions entre espèces en élevage et environnement,
  • la décontamination et à la purification des coquillages par le biais de la connaissance de leur physiologie,
  • la bio-sécurisation des filières aquacoles. 

Les missions de la Station

Par le biais des deux laboratoires implantés sur le site, la Station Ifremer de La Tremblade apporte :

 

  •  Conseil et assistance aux professionnels
  •  Avis aux administrations sur la base des résultats des réseaux de surveillance pour prévenir les risques liés à la consommation des coquillages contaminés, et sur la gestion et l'aménagement des élevages (restructuration, nouvelles techniques, eaux profondes).
  •  Assistance et avis aux administrations et aux collectivités territoriales sur les questions de rejets, aménagement du littoral, application des normes européennes, échouages des déchets.