Système d'informations Halieutiques (SIH)

Le "Système d'Informations Halieutiques" (SIH) constitue le réseau pérenne et opérationnel d'observation des ressources halieutiques et des usages associés.

Le Système d'Informations Halieutiques (SIH)

Au sein de l'Ifremer, le projet « Système d'Informations Halieutiques » (SIH) constitue le réseau pérenne et opérationnel d'observation des ressources halieutiques et des usages associés (Pêches professionnelle et progressivement pêche récréative). Celui-ci couvre l'ensemble des tâches nécessaires à la mise en oeuvre d'un système d'observation performant. Il est ainsi responsable et dépositaire des cahiers des charges et des spécifications techniques pour les plans d'échantillonnage, la collecte, l'archivage, la mise à disposition et l'accès aux données halieutiques. Outre la mise à disposition d'informations validées à l'ensemble des programmes de recherche et le soutien aux missions d'avis et d'expertise halieutique institutionnelle de l'Ifremer, il est en charge de l'élaboration d'indicateurs sur les flottilles de pêche et de leur restitution sous forme de synthèses aux différents acteurs de la filière pêche (depuis la recherche jusqu'aux professionnels et gestionnaires) et du grand public.

Missions

Une des missions de l'Ifremer consiste à "connaître, évaluer et mettre en valeur les ressources des océans et permettre leur exploitation durable".
Pour l'assurer, une des priorités est de produire dans la durée, gérer et valoriser des données (biologiques, environnementales, économiques) de qualité, pertinentes pour la compréhension de la dynamique du "système pêche". Pour cela, l'Ifremer développe et emploie de nouvelles techniques d'observation et méthodes d'acquisition de l'information.

A la Réunion

La mise en place opérationnelle du SIH à La Réunion a été confiée à la Délégation Réunion de l’Ifremer en 2005.

Organisation

L'objectif du SIH étant d'appréhender l'ensemble du système pêche, dans toutes ses composantes et sur l'ensemble des façades, il mobilise au sein de l'Ifremer des compétences de biologistes, économistes, statisticiens et informaticiens.