Laboratoire de Génétique de la Délégation Océan Indien

Le Laboratoire de Génétique de la Délégation Océan Indien (DOI) a trois vocations :
- production de données moléculaires sur des espèces principalement marines,
- analyse des données génétiques par des outils en génétique des populations,
- outils d’aide à la gestion des espèces exploitées et menacées.

Objectif

L’objectif principal du laboratoire est l’amélioration des connaissances sur l’origine, la structure, et l’histoire des populations dans le domaine marin, pour des usages aussi bien liés à l’halieutique qu’à la biodiversité.

Les études menées au sein du laboratoire ont pour but de comprendre la structure des populations des espèces étudiées et les liens éventuels avec leur histoire pour contribuer à la mise en place de mesures de gestion durable. La gestion d’une ressource nécessite de connaître la structure spatiale de la population de l'espèce ciblée au sein son aire géographique. Dans le milieu marin, il est cependant difficile d’identifier les limites géographiques de la population. L’une des alternatives est d’utiliser les outils génétiques pour définir ce que l’on  appelle la structure de la population. Il s’agit d’une estimation de la distribution des individus (en regardant par exemple leurs liens de parenté) sous l’influence des pressions évolutives (migration, sélection naturelle, dérive génétique, mutations et recombinaisons).

Pour accéder à la structure de la population et à son histoire évolutive, l'approche "génétique" permet de décrire :

  1. la diversité,
  2. la taille efficace,
  3. la structure à l’échelle spatiale et temporelle,
  4. l’évolution,
  5. l’adaptation des populations étudiées.

Le laboratoire se place ainsi essentiellement dans une discipline nommée la génétique des populations.

A quoi sert la génétique des populations ?

La génétique des populations est une discipline qui étudie la transmission de l’information héréditaire (transmission des parents aux descendants) et son utilisation dans le développement et le fonctionnement d’une population. En étudiant la distribution et les changements des fréquences génétiques au sein d’une population, on comprend comment l’information génétique évolue au cours du temps au sein des populations et des espèces étudiées. Ce qui informe sur les pressions évolutives puisqu’elles-mêmes influencent ces fréquences.

Les changements de fréquence des allèles sont un aspect majeur de l'évolution. L'évolution provient d'une part de la présence de variations parmi les traits héréditaires et d'autre part de divers mécanismes évolutifs. Tous deux modifient la fréquence de certains de ces traits au sein de l’ensemble de la population. Les mécanismes évolutifs, dits de pressions évolutives causent notamment des modifications sur la survie et la reproduction des individus (la sélection, la migration, l’apparition de mutation, et la dérive génétique).

Ainsi travailler en génétique des populations constitue un moyen d'accéder à l’histoire d’une population afin de comprendre les mécanismes de conservation et de disparition de celle-ci. La génétique des populations est donc une discipline vaste et complexe ayant un grand nombre de domaines d’applications comme l’aquaculture, la biologie de la conservation, l'écologie, l'agriculture, l'anthropologie, la médecine, la paléontologie, la philosophie, et la psychologie. Au sein du Laboratoire de Génétique de La Délégation Océan Indien, nous ciblons le domaine halieutique, la conservation, et l’écologie pour répondre aux questionnements portés par les acteurs locaux et institutions internationales.

Pour finir, le caractère souvent non-invasif, les coûts moins élevés, et l'accès rapide à une information à l'échelle de la population, en comparaison à l'acquisition de données démographiques, font de la génétique un outil avantageux pour mieux comprendre les populations. Faire appel à la génétique des populations comme discipline permet également d’accéder à des connaissances plus lointaines que les séries démographiques.
Les références de notre laboratoire
Dans le cadre de projet

IOSSS ESPADON

Page internet :
cliquer ici

Partenaires scientifiques et techniques

- Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) – AUSTRALIA
- Institut de Recherche pour le Développement (IRD) – FRANCE
- Seychelles Fishing Authorities (SFA) – SEYCHELLES
- Andaman Sea Fisheries Research and Development Center (AFRDEC) – THAILAND
- Apollo-Marine
- Southeast Asia Fisheries Development Center (SEAFDEC )
- Fishery Survey of India (FSI) - INDIA

CAMPSOOI

Page internet :
 cliquer ici

Partenaires scientifiques et techniques

- Réserve naturelle marine de la Réunion
- IRD - LA REUNION
- South African Institute for Aquatic Biodiversity – AFRIQUE DU SUD
- Seychelles Fishing Authorities - SEYCHELLES
- Parc Marin de Mohéli – COMORES

TORTUES MARINES

Page internet :
 cliquer ici

Partenaires scientifiques et techniques

- KELONIA – LA REUNION
- CIRAD – LA REUNION
- TAAF – LA REUNION
- TAG – SEYCHELLES
- SEASENS – TANZANIE
- ADSEI – COMORES

COCA-LOCA (Tortue caouanne)

Page internet :
cliquer ici

Partenaires scientifiques et techniques

- Kélonia – LA REUNION
- CLS-ARGOS – France
- Parc Naturel Marin – MAYOTTE
- Department of Oceanography and Fisheries University of the Azores – PORTUGAL
- Department of Zoologie Nelson Mandela Metropolitan University – AFRIQUE DU SUD
- Université de Tuléar, Institut Halieutique et des sceinces marines IHSM– MADAGASCAR
- Nature Conservation Ministry of regional municipalities environment and water ressources – OMAN
- UICN
- AFD

GERMON

Page internet :
cliquer ici

Partenaires scientifiques et techniques

- International Marine Monitoring and Fisheries Consulting Group (CAPFISH) – AFRIQUE DU SUD, CAPE DOWN
- Centre technique d'Appui à la Pêche RéUNionnaise (CAP RUN) – LA REUNION
- Department of agriculture, forestry & fisheries (DAFF) – AFRIQUE DU SUD
- Portuguese Sea and Atmosphere Institute (IPMA) – PORTUGAL
- Institut de Recherche pour le Développement (IRD) – SEYCHELLES et METROPOLE
- Unité Biogéochimie et Ecotoxicologie BE,  Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (IFREMER) – NANTES

Autres prestations
pour accéder au site internet, cliquer sur les logos

GLOBICE

Groupe Local d’Observation et d’Identification des Cétacés (GLOBICE) – LA REUNION

Étude génétique des cétacés