Bassin de La Réunion

Quelques chiffres sur les particularités du bassin réunionnais

Ile volcanique et montagneuse au littoral peu découpé

L'île de la Réunion constitue la partie émergée d’un volcan de 7000 m de hauteur. Le point culminant est constitué par le Piton des Neige qui atteint 3071 m.

Du fait de la configuration massive de l’île, les côtes sont peu côtes peu découpées.

Le linéaire côtier est de 207 km avec des plages qui s’étendent sur seulement 40 km.

Les plages peuvent être soient sont ouvertes sur l’océan ou à l’abri de récifs coralliens. Ceux-ci s’étendent de manière discontinue sur 25 km le long du littoral occidental de l’île.

Ile  soumise à un climat tropical

La pluviométrie

Le climat de La Réunion est tropical humide. Mais il se singularise surtout par de grandes variabilités liées à la géographie de l'île. L'influence du relief est tout aussi fondamentale que les effets de l'insularité.

Il existe 2 saisons marquées :

  • la saison "des pluies", ou saison "humide" qui peut être définie entre janvier et mars,
  • la saison "sèche", plus longue, qui débute au mois de mai pour s'achever au mois de novembre. Même en saison sèche, les précipitations restent importantes sur la partie Est de l'île et notamment sur les flancs du Volcan.
  • avril et décembre sont des mois de transition, parfois très pluvieux mais pouvant également être parfois très secs.

Les températures

Le climat de La Réunion est caractérisé par la douceur de ses températures. La position géographique de l'île, comprise entre 20°50' et 21°30' de latitude Sud, et surtout le rôle régulateur de l'océan et des alizées, sont les principales sources de cette douceur.

Il existe 2 grandes saisons :

  • la saison fraîche de mai à octobre,
  • la saison chaude de novembre à avril.

Les perturbations tropicales et cyclones

La saison chaude est propice à la formation de nombreuses perturbations tropicales dont les manifestations les plus extrêmes sont les cyclones. Ces phénomènes s’accompagnent de précipitations extrêmement abondantes (jusqu’à plus de 6 mètres en quelques jours) et de vents particulièrement violents (> 200 km/h).

Ile au réseau hydrographique extrêmement dense

Le réseau hydrographique est extrêmement dense, et les rivières adoptent généralement un écoulement torrentiel du fait de la forte pente des terrains qu’elles traversent : l’eau est donc très rapidement évacuée vers l’océan. Les hautes eaux se situent au milieu de la saison chaude (de janvier à mars) et les basses eaux à la fin de la saison fraîche (de septembre à décembre).